Ethiopie : tentative de “coup d’Etat” dans l’Etat régional d’Amhara

Une tentative de “coup d’Etat” a été perpétrée samedi par un “groupe armé” dans l’Etat régional d’Amhara, dans le nord-ouest du pays, a rapporté dimanche un média éthiopien, citant un communiqué du Premier ministre Abiy Ahmed.

“La tentative de coup dans l’Etat régional d’Amhara est contraire à la Constitution et vise à saborder la paix chèrement acquise dans la région”, indique le communiqué du Premier ministre cité par +The Rapporter+.

“Cette tentative illégale doit être condamnée par tous les Ethiopiens et le gouvernement fédéral a toutes les capacités pour vaincre ce groupe armé”, ajoute la même source.

Une porte-parole du Premier ministre éthiopien a indiqué dimanche que le chef d’état-major de l’armée éthiopienne a été abattu par son garde du corps quelques heures après la tentative de coup d’Etat dans l’Amhara, un Etat régional dont le président a également été tué.

La porte-parole, Billene Seyoum, a déclaré à la presse qu’un “commando de tueurs” dirigé par le chef de la sécurité de l’Amhara a fait irruption dans une réunion samedi après-midi, blessant mortellement le président de la région, Ambachew Mekonnen, et un autre haut responsable.


Les deux hommes “ont été grièvement blessés dans l’attaque et ont succombé à leurs blessures”, a-t-elle précisé.

Amhara est l’un des neuf Etats autonomes d’Ethiopie et deuxième région la plus peuplée du pays, dirigé par le président régional Ambachew Mekonen.