Événements d’Al Hoceima : Les verdicts prononcés à l’encontre des accusés sont des jugements en première instance qui peuvent faire l’objet d’un appel

Les verdicts prononcés à l’encontre des accusés dans les événements d’Al Hoceima sont des jugements en première instance qui peuvent faire l’objet d’un appel, a souligné le ministre délégué auprès du Chef du gouvernement chargé des Relations avec le parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, M. Mustapha El Khalfi

Intervenant lors d’une conférence de presse, tenu à l’issue du Conseil de gouvernement, réuni sous la présidence du Chef du gouvernement, M. Saad Eddine El Othmani, le porte-parole du gouvernement a indiqué que ces décisions de justice sont des jugements en première instance et qu’il reste encore devant les accusés l’étape de l’appel et les autres voies de recours garanties par la loi.

Le pouvoir judiciaire est indépendant du pouvoir exécutif, a tenu à préciser, dans ce cadre, M. El Khalfi, soulignant que le gouvernement n’est aucunement autorisé à intervenir dans les décisions de la justice.

Des peines allant de 20 ans de prison ferme à un an de prison avec sursis ont été prononcées, mardi par la Chambre criminelle de la Cour d’Appel de Casablanca à l’encontre des accusés dans les événements d’Al Hoceima.