Examen à Rabat des perspectives de coopération entre le Maroc et l’Agence française de développement

Les perspectives de coopération entre le Maroc et l’Agence française de développement (AFD) ont été au centre d’un entretien qu’a eu, jeudi à Rabat, le Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, avec le directeur général de l’AFD, Rémy Rioux.

Lors de cette entrevue, qui s’est déroulée en présence de l’ambassadeur de France au Maroc, les deux parties ont abordé les perspectives de coopération dans les domaines qui revêtent de la priorité pour le gouvernement comme l’éducation, la formation professionnelle, l’emploi, l’encadrement des petites et moyennes entreprises et l’accompagnement des jeunes porteurs de projets, indique un communiqué du département du Chef du gouvernement.

L’AFD est un partenaire “historique” du Maroc qui a accompagné plusieurs stratégies et programmes de développement particulièrement dans les domaines de l’agriculture, de l’énergie et des mines, du transport, de l’habitat, de l’aménagement territorial, de l’éducation et de la formation professionnelle, rappelle la source.

A cette occasion, M. Rioux a fait part de la volonté de l’Agence de renforcer son implication au Royaume en l’élevant à 400 millions d’euros par an, en vue d’accompagner les stratégies et les programmes prioritaires du gouvernement en conformité avec les nouvelles orientations stratégiques de l’AFD qui se basent essentiellement sur la valorisation des ressources humaines, le renforcement de la cohésion sociale, l’accompagnement du développement local, la réduction des disparités territoriales et le soutien au développement durable.


De son côté, le Chef du gouvernement a souligné l’importance qu’accorde le Maroc, sous la conduite sage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, au développement dans le continent africain, faisant part de la disposition du Royaume à s’engager avec l’Agence dans des projets de coopération tripartite au profit des pays africains.