Explosions au Liban: Macron attendu jeudi à Beyrouth

Macron

Le président français Emmanuel Macron se rendra, jeudi à Beyrouth, suite à la double explosion survenue mardi au port de la capitale libanaise, faisant plus de 100 morts et 4.000 blessés, a annoncé mercredi l’Élysée.

M. Macron rencontrera “l’ensemble des acteurs politiques”, a précisé la présidence française, citée par les médias de l’hexagone.

A cette occasion, le chef de l’Etat français se réunira notamment avec son homologue libanais Michel Aoun et le Premier ministre Hassan Diab, ajoute-t-on.

Le président de la république avait annoncé plus tôt l’envoi au Liban dès ce mercredi de personnels et de plusieurs tonnes de matériel pour aider les Libanais face à ce drame.

Trois avions militaires achemineront quelque 20 tonnes de matériel et une cinquantaine d’urgentistes, de pompiers et d’éléments de la sécurité civile.


De son côté, le Premier ministre Jean Castex a annoncé qu’il réunira cet après-midi tous les ministres concernés afin de coordonner l’aide à ce pays.

“Comme toujours, la France sera au rendez-vous de la solidarité et de l’amitié qu’elle entretient avec le peuple libanais, depuis des décennies. Je réunirai moi même à Matignon à partir de 16 heures les principaux ministres concernés pour coordonner l’envoi des secours et des aides que nous allons dépêcher sur place”, a déclaré le chef du gouvernement.

Dans peu de temps, deux avions militaires vont s’envoler pour la capitale libanaise avec un détachement de la sécurité civile et un poste sanitaire mobile incluant six tonnes de matériel, a-t-il dit.

“Notre objectif, avec également plusieurs médecins urgentistes, de pouvoir très rapidement prendre en charge au moins 500 blessés et apporter donc notre concours aux autorités sanitaires et civiles du Liban”, a précisé M. Castex.


Les deux avions devront être sur place en fin de journée, a ajouté le Premier ministre, faisant observer que la réunion à Matignon sera l’occasion “d’évaluer en lien avec les autorités libanaises les moyens qui leur seront nécessaires”.

Un troisième avion est prévu pour s’envoler vers le Liban, a-t-il précisé.

Les violentes explosions qui ont frappé mardi le port de Beyrouth, dévastant des quartiers entiers de la capitale libanaise, ont fait au moins 100 morts et plus de 4.000 blessés, selon la Croix Rouge libanaise.