ban600

Exposition à Rabat en hommage à l’artiste plasticien et chorégraphe feu Hamid Kirane

Exposition à Rabat en hommage à l’artiste plasticien et chorégraphe feu Hamid Kirane

Une exposition intitulée "Un artiste dans notre quartier" a été organisée, mercredi à Rabat, en hommage à l'artiste plasticien et chorégraphe marocain feu Hamid Kirane.

Organisée à l'initiative des artistes plasticiennes Fatiha Zaraâi et Naima Raïss, cette exposition, qui se poursuivra jusqu'à la fin du mois de mars, est un signe de reconnaissance de la haute stature de feu Kirane et de son professionnalisme dans le domaine d'art plastique. Participeront à cette exposition par leurs œuvres aux côtés de Zaraâi et Raïss, plusieurs artistes plasticiens notamment Abdelfattah Karmane, ami du défunt jusqu'à ses derniers jours et également commissaire de cet événement artistique.

Cet hommage se veut un témoignage de loyauté et de reconnaissance pour ce grand maître qui a donné tant au domaine artistique, a indiqué Mme Zaraâi dans une déclaration à la MAP, ajoutant que la tenue de cette exposition dans le quartier où il résidait vise à lever le voile sur l’œuvre d'artistes qui travaillent dans l'ombre loin de toute aspiration à la célébrité.

>>Lire aussi : Fès : Vernissage d’une exposition de photographies sur la vie de Mohamed Choukri

En exposant ses tableaux dans le cadre de cette initiative, de son côté, Mme Raïss tente d'exprimer sa gratitude quant aux efforts du défunt dans la formation et l'enseignement dispensés à plusieurs générations d'artistes plasticiens marocains et de rendre hommage à son sens élevé d'altruisme.  Toujours prêt à apporter son aide et assistance aux artistes de tous âges, feu Hamid Kirane était un artiste de grand calibre appartenant à l'école réaliste et se distinguait par son style particulier et unique aussi bien dans les arts plastiques qu'en poésie, maîtrisant parfaitement ses outils de création, a déclaré pour sa part M. Karmane.

De son côté, Mme Majida Boutriq, veuve de feu Kirane, s'est dit émue de cette belle initiative, qui témoigne de la loyauté que portent plusieurs personnes appartenant au domaine d'art plastique envers son défunt mari.  Né en 1935 dans le préside occupé de Sebta, d'un père marocain et d'une mère espagnole, Hamid Kirane est décédé, le 5 août 2017 à Rabat, à l'âge de 82 ans.

Spécialisé dans l’enseignement de la chorégraphie et de la danse classique, le défunt a été le premier chorégraphe à s’intéresser à la musique andalouse, réalisant des tableaux chorégraphiques à l’occasion de l’ouverture des Jeux arabes et de la Coupe d’Afrique au Maroc. Il a également réalisé la chorégraphie de plusieurs œuvres nationales, notamment un Opéra organisé au Chellah à Rabat.

Les œuvres d'art réalisées par le défunt, qui a organisé une série d'expositions artistiques dès le début des années 70 au Maroc comme à l'étranger, mettent en relief les subtils jeux d'ombres et de lumière auxquels se livrait l'artiste qui essayait de marier les couleurs et de créer une harmonie de manière à ce que l'œuvre acquière un statut de création à part entière.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :