A LA UNEEconomie

FAO : augmentation pour le 11e mois consécutif des prix internationaux des produits alimentaires

Les prix internationaux des produits alimentaires ont augmenté pour le onzième mois consécutif en avril, le sucre enregistrant la plus forte hausse et les céréales reprenant leur tendance à la hausse, a indiqué jeudi l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

L’Indice FAO des prix des produits alimentaires s’est établi en moyenne à 120,9 points en avril, soit une hausse de 1,7% depuis mars et 30,8% de plus que son niveau enregistré au même mois l’année dernière. L’indice, qui suit l’évolution mensuelle des prix internationaux des produits alimentaires les plus couramment échangés, a atteint son plus haut niveau depuis 2014 et, en valeur nominale, il cède 12% par rapport à son plus haut historique atteint en février 2011.

La FAO a abaissé, par ailleurs, à 805 millions de tonnes ses prévisions concernant les stocks mondiaux de céréales à la clôture des campagnes de 2021, compte tenu des prélèvements qui devraient être effectués sur les stocks de maïs en Chine et aux États-Unis, ce qui représente un recul de 2,3% par rapport à leurs niveaux d’ouverture.

→ Lire aussi :MARCHÉS: APPROVISIONNEMENT ABONDANT ET PRIX STABLES DURANT LES 15 PREMIERS JOURS DU RAMADAN

L’Organisation a également présenté ses premières perspectives concernant l’offre et la demande mondiales de blé pour la campagne à venir (2021-2022), qui indiquent que la production devrait atteindre 778,8 millions de tonnes, soit 0,5% de plus que le niveau estimé pour 2020, en raison d’une hausse annuelle de 6% de la production dans l’Union européenne.

D’après la même source, les échanges mondiaux de blé en 2020-2021 (juillet/juin) devraient se contracter de 1,8% en glissement annuel et s’établir à 185 millions de tonnes, la baisse des expéditions attendues en Australie, au Canada, aux États-Unis et en Fédération de Russie devant plus que compenser la hausse des exportations en Argentine et dans l’Union européenne.

Les premières prévisions concernant la production mondiale de céréales secondaires en 2021 indiquent une probable troisième année consécutive de croissance, en raison de la hausse des superficies ensemencées prévue au Brésil, en Chine, aux États-Unis et en Ukraine et d’un rebond des rendements dans l’Union européenne.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page