La FAO salue les efforts de l’Éthiopie visant à s’attaquer aux causes profondes de la migration

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a exprimé son appréciation à l’engagement du gouvernement éthiopien dans ses efforts visant à «s’attaquer aux causes profondes» de la migration et réduire le chômage. 

S’exprimant à l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation, célébrée mardi à Addis-Abeba, la représentante de la FAO en Ethiopie, Fatuma Djama a salué les efforts et les réalisations du gouvernement éthiopien dans le domaine de la migration et de l’emploi des jeunes.  “Je suis ravi de voir que le gouvernement éthiopien s’est engagé à s’attaquer aux causes profondes de la migration et à réduire le chômage des jeunes. La FAO travaillera avec le gouvernement éthiopien en renforçant les capacités institutionnelles et en facilitant le dialogue politique“, a-t-elle dit.

Et de noter que la FAO travaillera avec le gouvernement éthiopien dans les zones sujettes aux migrations en fournissant aux jeunes en milieu rural sans emploi la formation et l’équipement nécessaires pour démarrer leurs activités agricoles ou non agricoles.  Dans son discours de circonstance, le Président éthiopien, Mulatu Teshome a mis en lumière les efforts déployés par le gouvernement pour s’attaquer aux causes profondes de la migration en élargissant les corridors industriels ruraux, en transformant le secteur agricole et en accélérant le développement rural.

Nous travaillons à traduire les engagements mondiaux en actions concrètes. Nous voulons accomplir des réalisations sur le terrain en renforçant la capacité des acteurs ruraux et des départements de l’agriculture à prendre en considération la migration et la mobilité de la main-d’œuvre dans l’agriculture et la planification du développement“, a-t-il affirmé.  De son côté, le ministre de l’Agriculture et des Ressources naturelles, Eyasu Abrha, a déclaré que le thème qui porte essentiellement sur la migration, la sécurité alimentaire et le développement rural et ses objectifs sont en droite ligne avec les priorités arrêtées par l’Ethiopie.


Le gouvernement de l’Ethiopie travaille pour faire bénéficier les jeunes et les femmes du développement du pays, a-t-il estimé, notant que le plan national pour cette année fiscale vise à créer 1,2 million d’emplois dans les zones rurales.  La question de la migration forcée, plus précisément les voies et moyens de faire face à ce phénomène, a été au cœur de la réflexion de la Journée mondiale de l’Alimentation qui a été célébrée sous le thème: “Changeons l’avenir des migrations. Investissons dans la sécurité alimentaire et le développement rural“. L’objectif étant d’attirer l’attention du monde sur le lien entre la migration, la sécurité alimentaire et le développement rural.