Fathia El Aouni : la brillante amazone de la radio marocaine

Fathia El Aouni : la brillante amazone de la radio marocaine

 Sa voix, au timbre bien spéciale, porte bien les mots et nous accompagne, chaque ma­tin, à travers les ondes de Radio 2M dont elle est la Rédactrice en Chef principale. Son face à face avec Nicolas Sarkozy, qu’elle a reçu lors de l’une des éditions de Crans Montana, fait d’elle la journaliste incontournable des Grands.

Cette tangéroise qui a grandi en Bourgogne, plus précisément dans un petit village de France appelé «Tonnerre» ne s’est jamais détachée de son pays d’origine où elle venait passer ses vacances en MRE. Née avec la fibre artistique et l’amour du beau, elle est séduite par le monde du stylisme qui ne tarde pas à lui paraître su­perficiel. Elle le quittera pour la Radio qu’elle découvre, dans les années 80, au moment de la libéralisation des fréquences en France. Elle commence alors comme bénévole dans la radio locale qui diffusait de l’information de proxi­mité.

Mais comme les voies de Dieu sont impéné­trables, la voix de la jeune franco-marocaine ne laisse pas indifférent un Monsieur d’Europe 1 qui demande à la voir. Les conseils de celui-ci ne tombent pas dans l’oreille d’une sourde. Fa­thia El Aouni prend le tournant qui s’offrait à elle et entame des études de journalisme, au grand désespoir de ses parents. Des jours et des nuits sont passés à réviser pour réussir le concours, une fois en poche tout était possible, une grande porte était ouverte … Les voies s’arrachaient sa voix.

A 22 ans, elle prend les commandes de l’an­tenne d’Europe 2 à Auxerre, en Bourgogne. Ce monde la captive tellement qu’elle décide de monter sa propre radio à La Rochelle, trois ans après. Sa passion et sa détermination chevillées au corps, elle se lance dans le défi et commence dans un studio de 9 mètres carrés et du matériel d’occasion. Le challenge abdique devant sa té­nacité et son courage.

L’Adjoint au Maire de l’époque, devenu un ami, a réussi à convaincre le Maire et le di­recteur des Francofolies de La Rochelle, Jean Louis Foulquier, d’être présent à son inaugura­tion. Le lendemain, elle faisait les gros titres de la presse et la Radio était lancée !

Une année après, une délégation est venue vi­siter sa radio (les studios étaient depuis sur le vieux port, 200 mètres carrés) et parmi elle un monsieur qui travaillait pour le ministère des Affaires étrangères. Celui-là même qui allait lui parler d’une radio franco-marocaine basée à Tanger qu’elle se précipite d’aller voir. Le directeur de Médi1 l’a immédiatement retenue par une proposition alléchante.

En 1993, elle finit par s’installer définitivement au Maroc, dans sa ville natale où elle fondera sa petite famille et y restera une dizaine d’an­nées. En 2000, l’appel de la France gagne mais le retour au bercail se fait huit ans après. A ce moment-là, Radio 2M lui propose de rejoindre l’équipe pour lancer les News.

Passionnée de culture et découvreuse de talents, cette voyageuse infatigable, avide de rencontres et d’aventures, n’aime pas rester dans son cou­loir et s’ingénie à traiter les sujets qui fâchent quitte à prendre des risques. Fathia El Aouni est de ces femmes fortes qui ont l’art de relever les défis pour marquer leurs noms en lettres d’or, sur la scène médiatique. Femme dynamique et ambitieuse, toutes les personnalités qui font la Une de l’actualité se voient honorées de se tenir face à son micro.

Rédactrice en chef adjointe, Rédactrice en chef et depuis 2018, Rédactrice en chef principale, en charge de toute l’antenne de la Radio et membre du réseau des Panafricaines, réseau initié et por­té par le groupe 2M, Fathia El Aouni qui est connue pour sa culture et sa maîtrise des sujets, nous a habitués à son journalisme sans détour, avec ses questions boulets de canon. Elle est une icône médiatique avec sa voix mélodieuse qui enchante les auditeurs dont elle chatouille l’ouïe et conquiert les coeurs.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :