Fès: Rencontre autour du thème “Mouvement culturel amazigh: bilan et perspectives”

Fès: Rencontre autour du thème Mouvement culturel amazigh: bilan et perspectives

Une rencontre sur le thème “Mouvement culturel amazigh: bilan et perspectives” a été organisé, samedi à Fès, dans le cadre de la 14-ème édition du festival international de la culture amazighe (11-13 mai), avec la participation de chercheurs et universitaires marocains et étrangers.

Cette rencontre qui tend à dresser le bilan du mouvement culturel amazigh et examiner les perspectives de promotion de la langue et la culture amazighes, a été animée par les universitaires et chercheurs Mohamed Arji (Université de Fès), Abdallah Boumalek (IRCAM), Abdelouahad Mabrour (Université d’Eljadida), Ali Fertahi (University Mly Slimane), Mohamed Chtatou (Université International de Rabat) et Driss Bouyahya (Université Moulay Ismail, Meknès).

Après avoir passé en revue l’évolution au fil des années de l’action culturelle amazighe et ses différentes phases de transformation, les intervenants ont souligné les importants acquis réalisés par le Maroc dans plusieurs domaines visant à promouvoir l’amazigh en tant que composante essentielle de la culture et de l’identité marocaines, citant notamment la diversification de la production artistique, académique et littéraire.

Ils ont également mis l’accent sur le lancement de l’opération d’enseignement de la langue amazighe, l’intégration de cette langue dans le paysage médiatique national à travers notamment la création de la chaîne Tamazight, la création de l’Institut Royal de la culture amazighe (IRCAM) outre la constitutionnalisation de la langue amazighe.


>>Lire aussi: Larache: Le festival « Mata » fait revivre le patrimoine équestre des tribus jbalas

Les participants ont toutefois mis en exergue les difficultés entravant l’achèvement du processus d’institutionnalisation de l’amazigh, qui occupe une place de choix dans le Constitution de 2011.

Organisée par l’Association Fès-Saïs et le Centre Sud-Nord en partenariat avec la Région Fès-Meknès et la Fondation BMCE, le festival international de la culture amazighe s’inscrit dans le sillage des actions visant la promotion de la culture amazighe et populaire. Il prévoit deux volets: le premier est consacré au forum international sur ‘’la culture amazighe et l’avenir de la démocratie en Afrique du Nord’’, tandis que le second donne la part belle à la chanson et la poésie amazighe et populaire.

Le forum examinera également des thèmes ‘’Amazighité et Démocratie’’, ‘’Amazighité, citoyenneté et culture démocratique’’, ‘’culture amazighe, démocratie et littérature’’ et ‘’culture amazighe, multiculturalisme et démocratie après le printemps arabe’’. Il comprend aussi des ateliers de l’Alphabet Tifinagh et de peinture, des lectures de poésie et des expositions artistiques.


De nombreux artistes marocains et étrangers animeront par ailleurs les soirées de ce festival, dont Aicha Maya, l’orchestre Faisal, Sami Ray, Fatima Tachtoukt, Dounia Batma, le groupe italien Carishto et la troupe espagnole Marea Flamenca.