FESPACO: un cinéaste marocain parmi le jury du concours de pitch de l’OIF

FESPACO: un cinéaste marocain parmi le jury du concours de pitch de l’OIF

Le cinéaste marocain, Mohamed Ahed Bensouda, figure parmi les membres du jury du concours de pitch de l'OIF (Organisation internationale de la Francophonie) qui regroupe également le Camerounais, Jean-Marie Teno et la Sénégalaise, Fatou Kandé Senghor.

M. Bensouda est réalisateur, producteur et membre de la Chambre internationale des recherches cinématographique et télévisuelle.

A la fois exercice d’éloquence et de compétition autour des projets, le concours de pitch de l’OIF a attiré plus d'une centaine de professionnels, vendredi, dans le cadre du marché du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), dont la cérémonie de clôture est prévue ce samedi soir.

Trente concurrents, présélectionnés dans les semaines précédentes, ont pu présenter des projets dans les catégories: documentaire, fiction longue et série télévisée. Ainsi, Boris Oué, réalisateur ivoirien, lauréat de l'ESAV, la prestigieuse école de cinéma de Marrakech, a remporté la compétition dans la catégorie "documentaire" avec le projet "L'athlète" consacré à un coureur handisport ivoirien devenu l'athlète le plus titré au monde.

→Lire aussi: FESPACO: les films marocains seront projetés dans quatre pays subsahariens

Chloé Aïcha Boro, du Burkina Faso, a remporté le titre du meilleur pitch de long-métrage de fiction avec le projet "Président Baba" inspiré de l'histoire de Sangoulé Lamizana, second président de la Haute-Volta, dont les relations complexes avec les représentants de l'ancienne puissance coloniale française fournissent l'arrière-plan d'une romance entre deux jeunes enfants.

Quant au prix du meilleur pitch de série, il est allé à Solange Koné, réalisatrice ivoirienne, établie au Bénin, pour le projet "Kati" qui évoque la question des grossesses précoces et de leur impact sur la scolarité des jeunes Africaines. Lors de la cérémonie de clôture de cette 26è édition, qui coïncide avec le cinquantenaire du FESPACO, ce samedi soir, le président burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré, et son homologue rwandais, Paul Kagamé, dont le pays est l’invité d’honneur, remettront le Grand Prix "l’Etalon d’or de Yennenga".

Le chef de l’Etat malien, Ibrahim Boubacar Keïta, sera également présent à cette cérémonie.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :