FMI: Un Brexit sans accord “entraînerait des coûts importants” pour l’économie britannique

FMI: Un Brexit sans accord “entraînerait des coûts importants” pour l’économie britannique

Un Brexit sans accord "entraînerait des coûts importants" pour l'économie britannique et il est donc "crucial" que Londres s'arrange avec Bruxelles sur leur future relation, a annoncé lundi le Fonds monétaire international (FMI) dans son rapport annuel sur le Royaume-Uni.

Le FMI s'attend à ce que la croissance atteigne 1,5% pour 2019 au Royaume-Uni, mais ses prévisions sont fondées sur l'obtention d'un accord de divorce avec l'Union européenne d'ici la fin de l'année et la mise en place d'une période de transition, souligne l'organisation.

Une sortie de l'UE plus troublée "pourrait conduire à un résultat bien pire", estime le FMI dans son rapport publié alors que les négociations sur le Brexit entrent dans leur dernière ligne droite.

→ Lire aussi : Suspens sur l’issue du Brexit : Bruxelles et Londres se préparent au pire scénario, le « no deal »

Le Royaume-Uni et l'UE souhaitent finir les discussions au sommet européen d'octobre ou au plus tard début novembre, soit quelques mois seulement avant le Brexit prévu le 29 mars.

"Nous encourageons à la fois le Royaume-Uni et l'UE à travailler avec assiduité (...)" pour éviter un divorce brutal, a précisé la directrice générale du FMI Christine Lagarde, lors d'une conférence de presse à Londres, ajoutant que ce scénario réduirait la croissance, pèserait sur les finances publiques et entraînerait une dépréciation de la devise.

Elle juge également que le futur accord commercial et la frontière irlandaise sont les deux priorités que doit avoir le gouvernement britannique.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :