Fondation Driss Benzekri : Table Ronde sur une nouvelle vision de l’école et les droits de l’Homme

La plaçant  sous le thème de  “la réforme du système de l’éducation et la formation : entre la vision stratégique de la réforme et les priorités du changement“, les participants à une Table ronde initiée par la Fondation Driss Benzekri pour les droits humains et la démocratie, en partenariat avec la Fondation Ajial pour la protection et la promotion des droits de l’Homme, ont souligné la nécessité de l’élaboration d’un nouveau contrat régissant les responsabilités entre la société, l’Etat et l’école, à la lumière de la vision stratégique 2015-2030.

L’enseignement est le secteur clef de tout progrès économique et social.C’est le critère par lequel on juge de la grandeur d’une nation et le miroir de la société à une époque donnée.Sa problématique, à dimension sociale, culturelle et politique, demeure, néanmoins,compliquée. A noter que la réforme du système éducatif considère la réalité des choses et la suggestion des alternatives efficientes pour mettre en place un projet de réforme en conformité avec les exigences des apprentis, de la société et de L’État.

Hassan Semlali, président de la Fondation Driss Benzekri, a déclaré que cette rencontre avait pour objectif de présenter les différents avis sur cette question impérative, qui nécessite la mobilisation de tous les acteurs des départements gouvernementaux et des institutions nationales, notamment des femmes et hommes de l’enseignement, de la société civile et des organisations internationales.

L’éducation doit faire face à de nouveaux défis dont celui de l’adaptation à la mondialisation et à la modernité. Le rapport mondial de suivi de l’éducation publié en 2014 par l’UNESCO,établit un classement qui situe le Maroc au 143ème rang sur un total de 164 pays. Un rang plutôt dégradant pour notre enseignement.

Plusieurs projets de réforme ont été introduits ces dernières années  dans le secteur de l’enseignement et de l’éducation au Maroc, telles la révision de la pédagogie d’enseignement, l’introduction de l’informatique et de la langue amazighe dans les programmes scolaires, la charte nationale et le plan d’urgence, la révision de la pédagogie d’enseignement, l’évaluation effectuée par le conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique au bilan de la mise en œuvre de la charte nationale de l’éducation 2000-2013. Dans ce cadre, le Conseil a élaboré une nouvelle vision de la réforme du système éducatif pour la période 2015-2030 afin de remédier à ces dysfonctionnements.


Chaouki OULKHIR