Fondation Lalla Salma-Prévention et traitement des cancers: une année riche en réalisations

Fondation Lalla Salma-Prévention et traitement des cancers: une année riche en réalisations

Créée en 2005 à l'initiative de SAR la Princesse Lalla Salma, la Fondation Lalla Salma-Prévention et traitement des cancers a marqué de son empreinte l'année 2017 durant laquelle elle a poursuivi son action dans la lutte contre cette maladie dévastatrice.

De par sa position en tant que leader dans le domaine, la Fondation Lalla Salma-Prévention et traitement des cancers a poursuivi son action, avec ses différents collaborateurs, en vue de faire de la lutte contre le cancer une priorité de la politique de santé publique au Maroc et dans la région, se fixant comme objectif la mise en place d'outils qui tirent profit des meilleurs pratiques dans le domaine pour lutter contre ce fléau et à travers le lancement d'une stratégie adéquate suivant une approche participative renouvelée.

En 2017, la Fondation s'est attelée à réaliser ses objectifs qui consistent dans une meilleure prise en charge des malades, la promotion de la prévention et l'adhésion à la recherche scientifique à travers la multiplication des partenariats à la fois au Maroc et à l'étranger.

La Fondation adopte une approche participative pluridimensionnelle dans le dessein de cerner la problématique du cancer, alors que le nombre de personnes atteintes a continué de croître avec plus de 40.000 nouveaux malades en 2016, dont 36% de cas atteint d'un cancer du sein.

En partenariat avec le ministère de la Santé, la Fondation Lalla Salma a élaboré un Plan national de prévention et de contrôle du cancer (2010-2019) ayant permis de renforcer la lutte contre le cancer, notamment au niveau de la prise en charge de la détection et des soins à travers la construction et l'équipement de neuf centres régionaux d'oncologie dans les villes de Rabat, Casablanca, Al Hoceima, Fès, Marrakech, Agadir, Oujda, Meknès et Tanger, et la construction et l'équipement de deux pôles d'oncologie et de gynécologie à Rabat et Casablanca.

Dans ce cadre, deux unités des maladies de sang et du cancer des enfants ont été édifiées à Rabat et Casablanca, alors que deux autres unités sont en cours de construction dans les centres hospitaliers universitaires (CHU) de Fès et Marrakech, outre la construction et l'équipement de trois services de chimiothérapie de proximité à Casablanca, Béni Mellal, Errachidia et Nador. en plus de l'aide du ministère de la santé consacrée à la fourniture de médicaments anticancéreux, la Fondation contribue avec un budget important au financement de ce programme, qui est passé de 11 millions de dirhams (MDH) en 2009 à plus de 100 MDH en 2016.

Elle finance également des campagnes de sensibilisation pour le dépistage précoce qui ont bénéficié à environ 2 millions de femmes jusqu’à l'année 2017 pour dépister le cancer du sein. Ces programmes ont permis aussi de diagnostiquer 238.000 cas de cancer en 2016, au niveau de tous les centres de santé du ministère de la Santé.

En ce qui concerne la prise en charge du cancer du col, plus de 200.000 femmes ont bénéficié du dépistage précoce, alors que 99 cas de maladie ont été diagnostiqués en 2016 dans le cadre du programme du dépistage du cancer du col intégré dans les soins de santé primaires, dans les régions de Rabat-Salé Kénitra, Casablanca-Settat, Fès-Meknès, Drâa-Tafilalet, Beni Mellal-Khouribga, Marrakech-Safi, Tanger Tétouan-Al Hoceima et Souss-Massa.

Fidèle à ses habitudes, la Fondation Lalla Salma-Prévention et traitement des cancers a tenu une série de rencontres régionales et internationales, avec la participation d'experts, de spécialistes et divers partenaires dans la lutte contre le cancer, notamment à l'occasion de la journée internationale des bénévoles célébrée récemment sous le thème «Le bénévolat: un levier de lutte contre le cancer au Maroc" avec la participation de plus de 200 bénévoles actifs présents dans les différents centres d’oncologie du royaume - Casablanca, Fès, Meknès, Marrakech et Agadir, aux cotés de plus de 40 professionnels de santé de profils différents.

En novembre dernier, la Fondation a célébré la Journée nationale de lutte contre le cancer qui a été marquée par l’organisation du symposium "Cancer du sein au Maroc: une approche globale", les 21 et 22 novembre à Marrakech, et tenu le premier Congrès franco-maghrébin de chirurgie carcinologique digestive, organisé sous la Présidence d’Honneur de SAR la Princesse Lalla Salma.

Le Fondation a élargi son champ d'action pour y inclure la coopération et l'échange d'expériences avec un certain nombre de pays africains. Ainsi, le 29 novembre, il été procédé à l’inauguration d’une unité de dépistage et de traitement du cancer du sein et du col de l’utérus relevant du centre de santé "Gaspard Kamara" de Dakar et financée par la Fondation Lalla Salma.

La Fondation a financé également le projet "Care4Afrique" dans les pays du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Sénégal et du Tchad, qui vont appliquer la technique dite IVA (inspection visuelle avec acide acétique), consistant à identifier le début d’un cancer et son traitement.

Pour ce projet, la Fondation fournira le matériel et les fonds nécessaires pour le financement des sessions de formation, alors que le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) sera chargé de l’assistance technique.

Membre de l'Union internationale contre le cancer (UICC) depuis 2006, la Fondation veille à participer activement aux réunions internationales et régionales de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

La Fondation Lalla Salma, qui est également de la Framework Convention Alliance (FCA) depuis 2008, préside l’Alliance régionale de lutte contre le cancer au niveau de la Méditerranée Orientale.

Au cours des douze dernières années, la Fondation Lalla Salma a réussi, grâce à un travail concentré aux dimensions humaines nobles, à changer l'approche liée à la maladie à la faveur du développement des infrastructures, la détection précoce et la prise en charge des patients. Ce travail, qui a donné ses fruits grâce aux efforts de spécialistes, de médecins et de divers intervenants, a redonné espoir aux patients cancéreux.

Par Fatima Zahra Erraji

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :