Fondation Mohammed V pour la Solidarité: De nouveaux programmes médico-sociaux et des interventions au plus près des populations défavorisées

L’accès des personnes démunies aux soins de santé est une priorité dans l’action de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité qui n’a eu de cesse, depuis sa création, de multiplier les initiatives et les actions en vue de renforcer les moyens de santé nationaux.

La Fondation, qui demeure très active sur ce registre, développe des programmes novateurs et des approches participatives ayant pour principal objectif le renforcement de l’offre médicale existante, l’amélioration de l’accès aux soins des populations défavorisées ou enclavées et l’intégration d’une approche sociale et communautaire dans les mécanismes de prise en charge des patients.

Parmi les projets novateurs initiés au titre de l’année 2016, il y a lieu de citer les “Centres médicaux de proximité -Fondation Mohammed V pour la Solidarité”, des structures sanitaires intermédiaires entre le réseau des établissements de soins de santé de base (niveau 1 et 2) et le réseau hospitalier.

Ces Centres médicaux, qui intègrent une approche sociale complémentaire dans les mécanismes d’accompagnement des patients et bénéficiaires, permettent de réduire la pression exercée sur certains établissements hospitaliers existants dans les régions à forte densité, mais aussi d’éviter aux plus démunis des frais supplémentaires de déplacement.


Trois “Centres médicaux de proximité – Fondation Mohammed V pour la Solidarité” ont été lancés au cours de l’année 2016 et seront réalisés à Tanger (Arrondissement Bni Makada) et à Casablanca (quartier Sidi Moumen et la ville nouvelle d’Errahma).

Toujours dans l’objectif de répondre au mieux et de façon efficace aux besoins des populations démunies, la Fondation a initié, au cours de la même année, la réalisation de centres médicaux de proximité spécifiques, en l’occurrence le Centre de soins de santé primaires de Bouknadel (Préfecture de Salé), le Centre de Santé de niveau II au quartier Salama, (Arrondissement Sidi Othmane – Casablanca), et le Centre médico-psycho-social à l’arrondissement Moulay Rachid à Casablanca.

La Fondation a, en outre, développé un programme de prise en charge sanitaire, basé sur des mécanismes novateurs qui s’adressent aux personnes à besoins spécifiques ou aux populations souffrant de problématiques de santé particulières.

C’est dans le cadre de ce programme que s’inscrit la réalisation du Centre de prise en charge des personnes atteintes d’infirmité motrice cérébrale (IMC) de Hay Ennahda à Rabat et de celui des Maladies chroniques du quartier Oued El Makhazen à Mohammedia (inaugurés par le Souverain en juin 2016).


Il en est de même du lancement de la construction du Centre de jour d’accueil des malades atteints d’Alzheimer à Hay Ennahda à Rabat et du Centre pédagogique de réhabilitation auditive au quartier Bni Makada à Tanger.

Autre programme spécifique mis en oeuvre par la Fondation est celui destiné à prémunir les jeunes contre l’usage des substances psycho-actives, à améliorer la qualité de prise en charge des personnes addictives et à encourager l’implication de la société civile et des départements sociaux dans les problématiques de l’addiction.

Lancé en 2010, le programme national de lutte contre les conduites addictives est aujourd’hui devenu une plateforme active, forte d’un réseau de sept structures implémentées à travers le Royaume, dans les villes de Rabat, Casablanca, Oujda, Nador, Marrakech, Tétouan et Tanger.

L’année 2016 a connu la mise en chantier d’un nouveau Centre d’addictologie au quartier Mghogha à Tanger, le troisième du genre réalisé par la Fondation au niveau de la ville du Détroit, après ceux des quartiers Bni Makada et Haj Jdid.


La Fondation a également procédé au lancement des travaux de construction du premier centre ambulatoire d’addictologie dans la ville de Casablanca (en plus de la structure existante au niveau du CHU Ibn Rochd) qui vient répondre à un besoin pressant en matière de prise en charge médico-sociale de proximité.

Par ailleurs, et pour renforcer les modes de gestion et d’animation des centres dans les différentes régions du Royaume, la Fondation a signé une convention tripartite avec le ministère de la Santé et l’Association Nationale de Réduction des Risques de Drogues ‘’RdR-Maroc’’.

La Fondation Mohammed V pour la Solidarité a également élaboré un programme médico-humanitaire qui couvre un large spectre d’engagements, notamment l’amélioration des prestations sanitaires au profit des populations démunies et enclavées, le soutien alimentaire, l’accompagnement socio-médical, le support terrain et l’aide humanitaire ponctuelle d’urgence.

En 2016, la Fondation a activé les grandes opérations annuelles, notamment celles d’accueil des Marocains résidant à l’étranger (Marhaba 2016), de soutien alimentaire “Ramadan 1437”, ainsi que l’assistance des ménages issus des villages enclavés et des zones montagneuses “Opérations Grand Froid”.


Elle s’est également mobilisée en déployant, tout au long de l’année, le programme des caravanes mobiles médicales qui vient répondre aux besoins locaux en soins multidisciplinaires.

Multipliant les initiatives, la Fondation Mohammed V pour la Solidarité s’emploie, sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, à lutter contre toutes les formes de précarité et de pauvreté selon la devise : “Unis pour aider les démunis”.