Foot : le gouvernement espagnol s’oppose au retour du public, LaLiga évoque une décision « discriminatoire »

public

Le gouvernement espagnol a exprimé, lundi, son opposition à un éventuel retour du public aux tribunes des stades de football après la fin de l’état d’alerte sanitaire le 09 mai.

“La situation de la pandémie est inégale dans notre pays. Nous entamons un lent déclin que nous espérons consolider. Certaines régions ont une incidence inférieure à 70 et d’autres proche de 400 ou supérieure à 500. La mesure d’un retour du public aux stades ne me semble pas être la plus judicieuse”, a souligné la ministre de la Santé, Carolina Darias.

Face à cette situation, LaLiga, instance qui gère le football professionnel en Espagne, a qualifié de “discriminatoire et incohérente” la décision du ministre de la Santé.

LaLiga a demandé le retour du public “en fonction de la situation sanitaire de chaque Communauté autonome, en reléguant sur elles la décision finale et en respectant toutes les mesures appropriées, comme cela se passe jusqu’à présent avec divers événements sportifs et de toute autre nature”, a souligné l’organisme dirigé par Javier Tebas dans un communiqué.

La même source rappelle, dans ce sens, que “la demande de retour du public dans les stades a été approuvée à l’unanimité par la Commission déléguée de LaLiga, composée de 14 des 42 clubs qui composent LaLiga, même en tenant compte et en étant conscient qu’il y aurait des clubs qui ne pourraient pas avoir de public, si cela est requis par leur Communauté autonome ».


L’intention de LaLliga est d’ouvrir les stades pour les 4 dernières journées du championnat. Cette décision concernerait également le championnat de basket-ball ACB.

La dernière fois que les supporters espagnols ont pu assister à des matchs de football dans les tribunes des stades remonte au 8 mars 2020.

( Avec MAP )