Ford annonce la fermeture de sa plus ancienne usine au Brésil

Ford

Le constructeur automobile américain Ford a annoncé, mardi, la fermeture cette année de sa plus ancienne usine au Brésil, en raison de sa décision d’abandonner le segment des poids lourds en Amérique du Sud.

“Le maintien de l’activité (ndlr de construction des poids lourds) aurait nécessité d’importants investissements pour répondre aux besoins du marché et à la hausse des coûts de la réglementation, sans toutefois fournir une voie viable vers une activité rentable et durable”, précise l’entreprise dans un communiqué expliquant sa décision de fermer l’usine.

“Nous savons que cette décision aura un impact significatif sur nos employés à São Bernardo do Campo et nous allons donc travailler avec tous nos partenaires dans les prochaines étapes”, a déclaré Lyle Watters, président de Ford Amérique du Sud.

Il a également assuré que Ford maintiendra toute l’assistance des consommateurs en matière de garanties, de pièces et d’assistance technique, sans donner de détails sur l’avenir des employés de l’usine lancée dans les années 60.

→ Lire aussi : Royaume Uni : Honda annonce la fermeture de son usine de Swindon en 2021, 3.500 emplois en péril


L’usine, située à São Bernardo do Campo dans la région de l’ABC Paulista, dans l’Etat de Sao Paulo, emploie près de 2.800 personnes, selon les chiffres du syndicat local des métallurgistes.

Ford possède trois usines au Brésil, à Camaçari (Bahia), à São Bernardo do Campo et à Taubaté (Sao Paulo), ainsi qu’un terrain d’essai à Tatuí (Sao Paulo).

L’usine de São Bernardo do Campo produit des camions F-4000 et F-350 et les automobiles du modèle Fiesta.

Le constructeur US a indiqué que les mesures prises mardi coûteraient 460 millions de dollars, tandis qu’au niveau mondial, la restructuration devrait se chiffrer à 11 milliards de dollars.