A LA UNECoronavirus

Forte affluence vers les centres de vaccination, en attendant un retour à la vie normale

Par Fatima TIMJERDINE

Les centres de vaccination basés un peu partout dans le Royaume connaissant ces derniers jours une forte affluence qui s’explique par l’instauration du pass vaccinal, lequel se veut un moyen efficace pour parvenir à l’immunité collective et favoriser du coup un retour à la vie normale le plus rapidement possible. Hésitants ou récalcitrants, nombre de citoyens semblent avoir finalement compris l’importance du vaccin et l’impératif de se doter du pass vaccinal, le sésame qui leur permet désormais l’accès aux lieux publics et le déplacement entre les régions et les provinces par transport public ou privé, ainsi que le voyage à l’étranger.

Contrairement à certaines allégations sur les réseaux sociaux, l’objectif du pass vaccinal à cette période de l’année est -comme l’a souligné le ministre de la Santé et de la protection sociale sociale Khalid Aït Taleb lundi devant la Chambre des représentants- d’inciter les non-vaccinés à se faire rapidement injecter le sérum, après le retard ayant ponctué dernièrement la campagne de vaccination.

« Le pass vaccinal n’a pas vocation à être restrictif, bien au contraire. Ce document officiel jouera un rôle fondamental en permettant aux vaccinés de reprendre une vie normale », a expliqué le ministre.

Abondant dans le même sens, le chercheur en politiques et systèmes de santé, Dr Taïb Himdi a noté l’importance du pass vaccinal dans l’accélération du rythme vers un retour à la normale pour la grande majorité des Marocains vaccinés, en attendant une large immunité collective et la disparition définitive de l’épidémie, ajoutant que ce document contribuera aussi à protéger les non-vaccinés ainsi que leur entourage et l’ensemble de la population.

→ Lire aussi : Ait Taleb: l’adoption du pass vaccinal, une mesure qui vise à inciter les non vaccinés à se faire vacciner rapidement

Il a estimé que l’instauration de ce pass vaccinal représente un grand pas vers la levée de la quasi-totalité des restrictions sous certaines conditions, y compris l’augmentation du taux de vaccination et la maîtrise de la situation épidémiologique, dans le respect toujours des recommandations sanitaires relatives aux mesures préventives individuelles et collectives. En dépit de la demande croissante sur les vaccins contre le Covid-19, toutes doses confondues, et l’affluence massive l’accompagnant, la campagne de vaccination se déroule dans de bonnes conditions, grâce à la mobilisation, l’organisation et la fluidité de l’opération, l’engagement sans failles de l’ensemble des intervenants, et à l’adhésion responsable et volontariste des citoyennes et des citoyens à cet effort d’envergure nationale.

Selon les dernières données, le nombre des personnes ayant reçu la troisième dose du vaccin contre le Covid-19 s’élève à 1.370.229 bénéficiaires, contre 21.526.896 ayant reçu la deuxième dose et 23.726.514 primo-vaccinés.

La veille, le gouvernement a salué « la grande adhésion des citoyennes et citoyens ayant répondu à cet appel national, et se sont engagés massivement dans la campagne nationale de vaccination contre le nouveau coronavirus ».

Dans une lettre au Chef du gouvernement, le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) a salué « une adhésion consciencieuse et responsable » des citoyennes et des citoyens à la campagne nationale de vaccination contre la Covid-19.

L’instauration du pass vaccinal constitue donc une mesure proactive contre l’éventuelle émergence de nouveaux virus durant cette période de l’année, et qui pourraient constituer une menace pour la population, particulièrement pour les personnes âgées et celles atteintes de maladies chroniques. Ce qui témoigne de la vision proactive et globale adoptée par le Maroc en matière de vaccination contre le Covid-19.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page