Fortes chaleurs: Attention aux intoxications alimentaires !

Fortes chaleurs: Attention aux intoxications alimentaires !

Propos recueillis par Yasmine El Khamlichi

En été, le risque d’intoxication alimentaire est très élevé. A quoi est-elle due ? Comment se prémunir contre ces intoxications ? Eclairage avec Docteur Hajiba Ayoubi, médecin chargée de la communication au Centre Anti Poison et de Pharmacovigilance du Maroc (CAPM).

Quel est le rôle du Centre Anti Poison et de Pharmacovigilance du Maroc (CAPM) ?

Le CAPM a pour mission d’assurer la fonction nationale de vigilances et d’alertes sanitaires capable d’anticiper les risques liés aux intoxications, aux événements indésirables et aux incidents liés aux produits de santé, produits de consommation et contaminants de l’environnement.

En d’autres termes, notre responsabilité est de recueillir les intoxications, analyser l’état des patients, ensuite transmettre ces données au ministère de la Santé.

Quels sont les types d’intoxications les plus fréquents en période d’été ?

En période estivale, il y a certains types d’intoxications qui deviennent de plus en plus récurrentes, notamment, les piqûres de scorpion, morsures de serpent et les intoxications alimentaires.

Notez que les piqûres de scorpion sont considérées les principales causes d’intoxications au Maroc.

Que faire en cas de piqûre de scorpion ?

Il est nécessaire de calmer la personne concernée, de désinfecter la partie piquée et de surveiller les symptômes. En cas de fièvre, sueurs, diarrhées, malaise, extrémités froides, douleur importante, sensation d’engourdissement, il faut se présenter à l’hôpital le plus proche.

Il faut savoir que le sérum anti-venin pour le scorpion existe mais il n’a pas prouvé son efficacité là où il est utilisé, en plus, il a des effets secondaires qui peuvent être très graves.

En termes de chiffres, combien de cas d’intoxications avez-vous enregistré au cours de cette 2019 ?

Nous n’avons pas encore établi de bilan pour cette année 2019, mais, je peux vous citer les principaux chiffres à retenir de l’année 2018.

26 069 cas ont été piqués par des Scorpions, au niveau des 50 provinces, dont 46 sont décédés. Ce qui place les piqûres de scorpion en 1ère position en termes d’intoxications au Maroc.

Quant aux maladies d'origine alimentaire (MOA), le CAPM a recensé 1960 cas dont 52,8% sont des cas collectifs. Les MOA occupent la 2ème position des causes d’intoxications au Maroc.

En ce qui concerne les morsures de serpent, 350 cas ont été notifiés au CAPM, 98,3% parmi eux ont connu une évolution favorable et 6 individus ont perdu la vie.  La plupart de ces cas ont été enregistrés au niveau la région de Tanger-Tétouan Al-Hoceima.

Quelles sont les mesures à prendre pour se prémunir contre les maladies d'origine alimentaire ?

Il faut savoir que les maladies d’origine alimentaire (MOA) représentent un sérieux problème pour le système de soins de santé et portent préjudice à l’économie nationale, au tourisme et au commerce.

Pour se prémunir contre ce type de maladies, il est impératif de veiller à ce que les aliments soient sains tout au long des différents stades de la chaîne alimentaire, de la production à la récolte, en passant par la transformation, le stockage, la distribution, la préparation et la consommation.

Est-ce qu’il y a des aliments précis qu’il faut éviter en été ?

Il n’y a pas de produits particuliers à éviter, parce que l’être humain a besoin de consommer des vitamines, glucides, protéines, etc. Par contre, il est absolument nécessaire de respecter la chaîne de froid, puisqu’elle limite la prolifération des micro-organismes qui peuvent être à l’origine des intoxications alimentaires.

Ce processus permet donc de conserver la qualité hygiénique, nutritionnelle et organoleptique des produits alimentaires et de les garder sains, du stade de la production jusqu’à la cuisine.

Les bonnes pratiques d’hygiène sont aussi très importantes, notamment, l’hygiène corporelle et l’hygiène des produits qu’on consomme.

Parmi les aliments qui sont rapidement incriminés, notez, la viande et les produits carnés, les fruits et légumes, les produits laitiers et similaires, puis les produits de boulangerie.

Manger en dehors de la maison est-il un bon choix en été ?

On ne peut pas empêcher les gens de manger en dehors de leur foyer, seulement, ils doivent choisir les coins plus ou moins propres, et surtout qu’ils se lavent les mains avant et après.

Les snacks et les restaurants sont généralement sont soumis au contrôle alimentaire, via des commissions. Malheureusement, les gens qui opèrent dans des endroits de restauration ne sont pas attentifs à l’hygiène, certains ne font même pas la visite médicale, alors qu’elle devrait être obligatoire.

Les exploitants du secteur alimentaire sont tenus de respecter les températures prescrites par la réglementation ou fixées sous leur responsabilité au niveau de la fabrication, du stockage, du transport et de la distribution.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :