Forum Afrisanté 2016 : Le Maroc, un futur hub sanitaire dans la région MENA

Le Maroc dispose des potentialités nécessaires pour devenir un hub sanitaire dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA) a affirmé, jeudi à Marrakech, le doyen de la faculté des sciences de la Santé et vice-recteur de l’Université internationale de Casablanca, Jaafar Heikel. « Le Maroc, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, et dans le cadre de la coopération sud-sud, a fait preuve de plusieurs avancées sur le plan des finances, des infrastructures, de télécommunication et de nouvelles technologies pour devenir un futur hub sanitaire dans la région du Moyen Orient », a indiqué M. Heikel, qui s’exprimait à l’ouverture de la troisième édition du Forum Afrisanté, organisée sous le signe « Système de santé, le nouveau pari africain ».

Il a également souligné que le diagnostic sanitaire constitue le plus grand défi auquel fait face le continent, appelant à former des partenariats entre le secteur privé et public de manière à améliorer la qualité des soins de la plateforme sanitaire dans tous les pays de l’Afrique, assurer l’accessibilité du citoyen à un maximum de services de santé, tout en gagnant en terme de performance économique.
M. Heikel a, dans le même cadre, précisé que l’investissement dans la santé est l’un des secteurs les plus productifs et importants pour le développement socioéconomique du pays, s’interrogeant sur la meilleure façon d’investir dans le secteur pour garantir une meilleure santé des peuples africains.

Pour sa part, la ministre centrafricaine de la Santé Publique, des Affaires Sociales de la Promotion du Genre et de l’Action Humanitaire Marguerite Samba Maliavo, a exposé l’expérience et la vision de son pays face aux défis du secteur de la santé.
La responsable qui a relevé l’impératif d’une forte implication des gouvernements pour une meilleure gestion du secteur, a mis l’accent sur les défis auxquels fait face son pays en termes de ressources humaines qualifiées et spécialisées. La majorité du corps médical en Centrafrique trouve refuge à Bangui, pour des raisons sécuritaires, a-t-elle dit.

De son côté, le Directeur régional de la santé à Marrakech, Khalid Zenjari, a mis l’accent sur les acquis indéniables réalisés notamment durant les dernières années dans le domaine de la santé au Maroc, précisant que l’article 31 de la Constitution consacre le droit de l’ensemble des citoyens à la Santé.
Il a également signalé l’évolution des conditions de vie au Maroc qui s’est répercutée favorablement sur l’amélioration de l’espérance de vie, notant que le ministère de la Santé ne ménage aucun effort en faveur du renforcement de l’infrastructure sanitaire du pays et la généralisation des services de santé au profit de toutes les franges de la population.


Quant au secrétaire général adjoint au ministère de la Santé au Gabon, Félix Ndong Obiang, il a signalé l’amélioration de l’offre qualitative et quantitative de soins sanitaires au niveau de son pays, précisant que les politiques publiques du Gabon mettent l’individu au centre des préoccupations.
Et d’ajouter que le Gabon veille à garantir un système de santé performant et accessible à tous les citoyens de manière à relever le pari gabonais de la santé.

Organisé par une conférence, sous l’égide du ministère de la Santé, cet événement annuel et régional du secteur de la santé, en Afrique, se veut une réelle plateforme B2B, de débats et d’échanges entre gouvernements, professionnels et opérateurs du secteur, organismes de financement et de coopération, experts internationaux, et fournisseurs de solutions et de matériel.
La rencontre constitue aussi l’occasion pour les ministères de la Santé des pays africains de présenter leurs programmes d’investissement dans les établissements hospitaliers (hôpitaux, CHU, et autres), en plus des projets programmés dans ce domaine dans le cadre de partenariats publics-privés.

Elle offre également l’opportunité pour les responsables africains et internationaux de discuter des nouvelles stratégies susceptibles de faire face aux différents défis dans les systèmes de santé de la région, de débattre des moyens de promouvoir les investissements dans le secteur de la santé , outre l’exploration des perspectives pour les établissements de santé, en Afrique.
Plus de 200 responsables gouvernementaux et professionnels du secteur de la santé, en provenance de plusieurs pays africains et d’autres régions du monde, prennent part à ce Forum.

Maroc Diplomatique avec MAP