France : 23ème samedi de mobilisation des « gilets jaunes » sous haute sécurité

France : 23ème samedi de mobilisation des « gilets jaunes » sous haute sécurité

Les « gilets jaunes » descendent à nouveau manifester dans les rues de France pour leur 23ème samedi consécutif de mobilisation, encadrés par un imposant dispositif sécuritaire fort de 60.000 policiers et gendarmes.

Cette mobilisation intervient alors que le Président Emmanuel Macron, qui devait annoncer lundi dernier une première série de mesures, très attendues, prises au terme du grand débat national lancé dans le sillage de la crise des « gilets jaunes », a du modifier son agenda chamboulé par l'incendie de la Cathédrale Notre Dame de Paris.

Les autorités qui s'attendent à une journée « compliquée » et craignent le retour des casseurs, ont donc décidé de mobiliser un important dispositif policier en prévision à tout débordement.

A Paris, épicentre de la contestation, 5.000 policiers et gendarmes ont été déployés, sans compter les effectifs de la préfecture de Paris. Un niveau de mobilisation comparable à celui des week-ends les plus virulents, selon les médias du pays.

→ Lire aussi : France : Plus de 60.000 policiers mobilisés pour l’acte 23 des « gilets jaunes » 

Le ministère de l'Intérieur a également prévu des réserves d'hommes disponibles au cas où la situation venait à s'aggraver.

Comme lors des précédentes manifestations depuis les violences du 16 mars, les manifestations ont été interdites sur les Champs-Élysées et aux abords de Notre-Dame de Paris qui cristallise actuellement le ressentiment des « gilets jaunes ».

Des interdictions de manifester sur des sites sensibles de plusieurs autres villes de France ont été également annoncées.

Samedi dernier, l’acte XXII des « Gilets jaunes » avait rassemblé 31.000 manifestants dans toute la France contre 22.300 une semaine auparavant, selon le ministère de l'Intérieur.

Lancé au départ pour protester contre la hausse des prix des carburants, le mouvement des Gilets jaunes, une initiative née sur les réseaux sociaux et qui refuse toute récupération politique, s'est ensuite élargi à la critique de la politique fiscale et sociale du gouvernement.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :