A LA UNE

France: 33 attentats islamistes déjoués depuis 2017

Trente-trois attentats islamistes ont été déjoués depuis 2017 en France, dont deux l’année dernière, a déclaré dimanche le coordonnateur national du renseignement et de la lutte contre le terrorisme, Laurent Nuñez.

Le responsable, qui était l’invité du “Grand rendez-vous” Europe1/CNews/Les Echos, a souligné que le “terrorisme islamiste” était “une menace prioritaire”, “endogène” et “de plus en difficile à détecter”, ajoutant que “le passage à l’acte se fait de manière extrêmement rapide».

“Ce sont des actions de plus en plus difficiles à détecter, […] car, souvent, ces individus ne sont jamais connus de services et passent à l’attaque de manière rapide », a-t-il expliqué.

Par contre, a-t-il estimé, la menace en provenance de l’étranger est “moins probable”, faisant observer que dans tous les cas, les services français “restent extrêmement vigilants”.

Concernant le suivi des condamnés pour terrorisme qui devraient sortir de prison en 2021, M. Nuñez a expliqué qu’ils feront l’objet «d’obligations administratives» comme le pointage régulier, l’interdiction de paraître dans tel ou tel endroit.

Pour ce qui est de l’ultradroite, le responsable sécuritaire a évoqué «5 attentats» déjoués depuis 2017, mettant en garde contre une «montée en puissance des suprémacistes et du survivalisme».

S’agissant de l’ultragauche, il a évalué entre «150 à 200» le nombre de dégradations pouvant lui être attribuées en 2020.

Avec MAP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page