France: Alstom confirme des discussions pour l’acquisition de Bombardier Transport

Alstom

Le constructeur ferroviaire français Alstom a confirmé, lundi, que des discussions étaient en cours pour l’achat de la multinationale canadienne Bombardier Transport, affirmant toutefois qu’aucune décision n’a été encore prise.

Dans un communiqué, le constructeur français a indiqué que « des discussions sont en cours concernant une potentielle acquisition de Bombardier Transport par Alstom » mais « qu’aucune décision finale n’a été prise ». Alstom a également affirmé qu’il «informera le public de tout développement significatif sur ce sujet ».

Le constructeur ferroviaire français réagit ainsi à des informations publiées dimanche par le « Wall Street Journal » qui avait indiqué qu’Alstom avait conclu un accord préliminaire en vue de racheter à la multinationale canadienne ses activités ferroviaires pour quelque 7 milliards de dollars.

Basée à Berlin, Bombardier Transport est détenu à 32,5% par la Caisse de dépôt et du placement du Québec. En 2019, la multinationale canadienne a réalisé un chiffre d’affaires de 8,3 milliards de dollars (7,7 milliards d’euros au cours actuel), terminant l’année avec un carnet de commandes de 35,8 milliards de dollars (33 milliards d’euros).

Mais lourdement endetté, ce fleuron industriel canadien s’est engagé en 2015 dans une vaste restructuration pour se maintenir à flot. Il avait indiqué en janvier envisager des désinvestissements. La multinationale canadienne, qui affiche une dette de neuf milliards de dollars, a cédé la semaine dernière le reste de sa participation dans Airbus Canada à la maison mère Airbus et au gouvernement du Québec.

Alstom a de son côté réalisé sur son dernier exercice 2018-19 un chiffre d’affaires de 8,1 milliards d’euros, avec un carnet de commandes record de 43 milliards d’euros au 31 décembre 2018.