France: chute historique de 13,8% du PIB au 2è trimestre

Photo AFP

La France a enregistré une chute historique de 13,8% de son produit intérieur brut (PIB) au deuxième trimestre de 2020, en raison de l’épidémie de coronavirus, a annoncé vendredi l’Institut national de la statistique (Insee).

La plus forte baisse trimestrielle du PIB avant la crise du coronavirus avait été enregistrée au deuxième trimestre de 1968, dans le sillage de la grève générale de mai.

La chute du PIB au deuxième trimestre est toutefois moindre que ce qu’anticipaient les analystes et l’Insee, qui s’attendait à un plongeon de 17% au mois de juin.

L’institut statistique a révisé également sa mesure de l’activité au premier trimestre, qui a chuté de 5,9%, contre 5,3% comme annoncé précédemment.

Dans le détail, la consommation des ménages, principale composante de la croissance, a reculé de 11%, les investissements de 17,8%, les exportations de 25,5%.


“L’évolution négative du PIB au premier semestre 2020 est liée à l’arrêt des activités ‘non essentielles’ dans le contexte du confinement mis en place entre mi-mars et début mai”, explique l’Insee dans un communiqué.

“La levée progressive des restrictions conduit à une reprise graduelle de l’activité économique aux mois de mai puis de juin, après le point bas atteint en avril”, ajoute l’institut.

Dans le troisième projet de budget rectificatif adopté la semaine dernière par le Parlement, le gouvernement table sur une récession de 11% du PIB en 2020, un déficit de 11,4% et une dette publique à 120,9% du PIB.