A LA UNECoronavirus

France/Coronavirus : les hôpitaux sous pression

La 5ème vague de l’épidémie du Covid-19 en France, marquée par une flambée des contaminations et une déferlante du variant Omicron, maintient sous pression les hôpitaux du pays.

Selon les données de Santé publique France publiées lundi, 19.606 personnes sont actuellement hospitalisées pour une infection au Coronavirus, soit 563 de plus en 24 heures. Parmi elles, 3654 sont admises en soins intensifs, soit 82 de plus que la veille.

Par ailleurs, 167.338 nouvelles contaminations ont été recensées dans le pays, soit 5. 000 de plus que la veille.

De même, le taux d’incidence a gagné 150 points en 24 heures et est de 1.671 cas pour 100.000 habitants.

Le pays déplore en outre 272 nouveaux décès en 24 heures.

→ Lire aussi : La flambée des cas de Covid-19 perturbe les transports dans de nombreuses régions de France

Lundi matin, le ministre de la Santé Olivier Véran a alerté que « la circulation d’Omicron est très élevée » et qu’elle « va continuer à augmenter dans les prochains jours« .

« On fait face à deux menaces distinctes : on s’attend à avoir un afflux très important de malades dans les lits d’hospitalisation conventionnels. Le deuxième risque d’Omicron, c’est un dysfonctionnement de la société, trop de contaminations, trop de cas contact. Delta lui sature les lits de réanimation« , a-t-il dit, avant de prédire un mois de janvier « difficile à l’hôpital » avec la propagation des deux variants.

Face à cette situation, le Premier ministre Jean Castex a réuni aujourd’hui une partie du gouvernement pour « faire le point » sur l’évolution du coronavirus en France.

Cette réunion intervient le jour de la mise en oeuvre des nouvelles règles d’isolement afin de tenir compte de l’évolution extrêmement rapide de la diffusion du variant Omicron tout en maintenant la vie socio-économique du pays et la pérennité des services publics, selon Matignon.

Elle intervient également alors que le projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal est examiné à partir de ce lundi à l’Assemblée nationale française, en vue d’une entrée en vigueur dès la mi-janvier.

Adoptée la semaine dernière en Conseil des ministres et débattue dans la Commission des lois de l’Assemblée, la loi « renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire » doit être examinée par la suite au Sénat, à compter de mercredi prochain.

(Avec MAP)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page