A LA UNECoronavirus

France/Coronavirus: Une vingtaine d’infrastructures sanitaires vandalisées en un mois

Une vingtaine d’infrastructures sanitaires, dont des centres de vaccination et des centres de dépistage, ont été vandalisées dans le dernier mois en France, rapportent les médias locaux, citant le ministère de l’Intérieur.

Depuis le 12 juillet, un total de 22 installations sanitaires ont été dégradées, dont cinq centres de dépistage, 15 centres de vaccination, un laboratoire d’analyse médicale et un pôle santé, a indiqué le ministère de l’Intérieur.

« Saccager un centre de vaccination dit tout de la motivation réelle des auteurs, qui seront poursuivis« , avait écrit le ministre de la Santé, Olivier Véran, sur Twitter mi-juillet.

De son côté, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a assuré que les auteurs de ces dégradations seraient sévèrement punis.

→ Lire aussi : France/Covid: mise en place d’un passe sanitaire pour les touristes étrangers extra européens vaccinés

La mise en place d’un « pass sanitaire« , restreignant l’accès à certains lieux pour les personnes non immunisées contre le COVID-19 ou non détentrices d’un test de dépistage y compris les restaurants, les cafés et les bars, et introduisant une obligation vaccinale pour le personnel médico-social, a suscité une vive colère auprès d’une partie de la population.

Des dizaines de milliers de personnes manifestent tous les samedis depuis quatre semaines pour afficher leur opposition à cette mesure qu’elles jugent « liberticide ».

La France a enregistré plus de 112.000 décès liés au COVID-19, sur un total de 6,33 millions de contaminations au coronavirus recensées depuis le début de l’épidémie.

Le pays fait face à une recrudescence de l’épidémie, liée à la propagation fulgurante du variant Delta, jugé plus contagieux que les autres souches, avec des pics allant jusqu’à 22.000 nouvelles contaminations par jour en moyenne.

Face à cette quatrième vague épidémique, le gouvernement a décidé ce mercredi une nouvelle série de mesures notamment une campagne de rappel vaccinal pour les « populations à risque » à partir de la mi-septembre, la fin de la gratuité des tests Covid dès la mi-octobre, ainsi que le resserrement du contrôle du pass sanitaire.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page