France/Covid-19: Le gouvernement annonce de nouvelles mesures pour endiguer l’épidémie

mesures

Le premier ministre français, Jean Castex, a annoncé, vendredi, une nouvelle série de mesures visant à endiguer la pandémie du nouveau coronavirus, dans le sillage d’une flambée inquiétante des contaminations ces dernières semaines.

Les mesures annoncées par M. Castex ont été décidées lors du conseil de défense consacré à la crise sanitaire que le président Emmanuel Macron a présidé en début d’après-midi à l’Elysée, le deuxième en deux semaines.

Le chef du gouvernement a mis en garde contre une “dégradation manifeste” de la situation épidémiologique avec un virus qui “circule de plus en plus”, relevant que le taux d’incidence de la maladie ne cesse d’augmenter.

L’augmentation “sensible” du nombre des personnes hospitalisées suscite “particulièrement l’inquiétude” du gouvernement, a-t-il souligné, relevant que la stratégie du gouvernement vise à lutter contre le virus en évitant de devoir “mettre entre parenthèse” la vie quotidienne des Français, l’économie et l’éducation, entre autres.

Selon lui, la solution “la plus simple et la moins contraignante” consiste à appliquer les gestes barrière et à respecter la distanciation physique, le lavage régulier des mains et le port du masque afin d’éviter un “reconfinement généralisé”.


M. Castex, qui s’exprimait depuis Matignon, a déploré en outre une “forme de relâchement” des populations lors de la période estivale.

L’autre pilier de la stratégie gouvernementale pour enrayer l’épidémie est de dépister massivement et casser les chaînes de transmissions, a-t-il dit, notant que la France réalise plus de 1 million de tests par semaine, ce qui en fait “le troisième pays qui teste le plus”.

A cet égard, le Conseil de défense sanitaire a décidé de renforcer les circuits dédiés de dépistage pour renforcer le traçage et réduire les délais d’attente à travers deux mille recrutements supplémentaires au sein de l’assurance maladie et les agences régionales de santé.

Le Conseil a décidé également de ramener la durée d’isolement à une semaine au lieu de 14 jours et a porté à 42 le nombre des départements classés “rouge” c’est à dire à “circulation active du virus”, ce qui permettra aux préfets, en coordination avec les élus et les pouvoirs locaux, de déclencher des mesures supplémentaires de réduction de risque, a-t-il expliqué.


Le Premier ministre a également évoqué la situation épidémiologique préoccupante à “Marseille et Bordeaux, ainsi qu’en Guadeloupe” qui connaissent une “évolution préoccupante des contaminations” notamment chez les plus âgés ainsi qu’un taux déjà élevé d’hospitalisation”, faisant observer que les préfets de ces zones doivent proposer des mesures d’ici lundi.

M. Castex a enfin appelé les Français à redoubler de vigilance et à faire preuve d’une responsabilité de tous les instants et d’un civisme exigeant.

La France a enregistré 9.843 nouvelles contaminations au nouveau coronavirus ces dernières 24 contre 8.577 la veille, 6.500 mardi et 4.203 lundi.