France/Covid-19: les pharmacies autorisées à vendre des masques “grand public”

masques

Les pharmacies en France ont été autorisées à vendre des masques “grand public” dès lundi prochain, selon un arrêté du ministère de la Santé publié dans le Journal officiel.

L’arrêté ministériel modifie le Code de la Santé publique qui fixe la liste des marchandises que les pharmaciens peuvent vendre dans leur officine.

Jusqu’à présent, les pharmacies n’avaient le droit de distribuer des masques destinés qu’aux professionnels de santé ou aux personnes fragiles, soit les FFP2 ou les masques chirurgicaux. Suite à cet arrêté, elles pourront désormais vendre des masques en tissus fabriqués par des entreprises classiques.

La décision a été prise sur “proposition du Conseil national de l’ordre des pharmaciens en date du 15 avril 2020”, précise le texte.

Les officines pourront, dès lundi, commander “des masques non sanitaires, fabriqués selon un processus industriel et répondant aux spécifications techniques applicables”, selon Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF).


Ces masques devront répondre à la norme Afnor pour assurer une filtration du virus au moins à 70 % et pourront être lavables à 60° et repassables.

La secrétaire d’État à l’économie Agnès Pannier-Runacher a indiqué vendredi que le gouvernement procèdera à de premières distributions de masques grand public auprès des Français à partir du 4 mai, soulignant que l’exécutif a initié une filière de fabrication de masques grand public en textile, le plus souvent lavables et réutilisables.

La production a atteint plus de 10 millions de masques la semaine passée et l’approvisionnement, par la production française et les importations, va s’accroître rapidement pour dépasser 25 millions de masques lavables par semaine fin avril, a-t-elle expliqué.

Le premier ministre Edouard Philippe présentera mardi après-midi à l’Assemblée nationale la stratégie nationale de déconfinement qui devra débuter le 11 mai. Cette stratégie s’articule autour de 6 thèmes: la santé (masques, tests, isolement…), l’école, le travail, les commerces, les transports et les rassemblements, a indiqué M. Philippe sur Twitter.