France-Covid: amende de 1.500 € pour non respect de la quarantaine pour les voyageurs

quarantaine

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a indiqué, lundi, que les voyageurs en provenance du Brésil, d’Argentine, du Brésil et d’Afrique du Sud encourent une amende de cinquième classe de 1.500 euros en cas de non respect de la quarantaine obligatoire à leur arrivée sur le sol français.

Des contrôles de police et de gendarmes auront lieu pour vérifier que les voyageurs en provenance de ces pays respectent bien leur quarantaine obligatoire de dix jours, a annoncé M. Attal sur Europe 1.

“Il y aura des contrôles de police et de gendarmerie qui permettront de vérifier que les voyageurs restent bien dans leur lieu de quarantaine et doivent s’isoler”, a précisé le porte-parole, ajoutant que cette amende passerait à 3.000 euros en cas de récidive.

“Ca me semble être tout à fait dissuasif et un cadre extrêmement strict”, a estimé le porte-parole de l’exécutif.

En outre, les voyageurs en provenance de ces pays se verront distribuer à leur arrivée en France un arrêté préfectoral nominatif où sera spécifiée l’adresse qu’ils ont donnée pour effectuer leur quarantaine. Il sera également accompagné de restriction des horaires de sortie.


Matignon avait annoncé samedi que la France allait instaurer une quarantaine obligatoire pour les voyageurs en provenance du Brésil, d’Argentine, du Chili et d’Afrique du Sud, face à l’inquiétude sur les variants du Covid-19.

Cette quarantaine de dix jours s’explique par la « propagation non maîtrisée du virus dans certains pays et […] de plusieurs variants », selon la même source.

Les vols avec l’Argentine, le Chili et l’Afrique du Sud sont maintenus, contrairement au Brésil, pays avec lequel la France a suspendu les liaisons aériennes depuis mardi pour limiter la propagation d’un variant local.

( Avec MAP )