France : des personnalités exhortent le gouvernement à revenir sur la hausse des droits d’inscription pour les étudiants non-communautaires

droits d’inscription

De nombreuses personnalités ont exhorté le gouvernement français à revenir sur sa décision d’augmenter les droits d’inscription pour les étudiants non communautaires.

“A y regarder de plus près, c’est un mur de l’argent que le gouvernement est en train de construire contre les étudiants étrangers”, ont-elles dénoncé dans une Tribune publiée par le Journal du Dimanche (JDD).

“Présentée comme une mesure d”équité solidaire’, cette augmentation des droits, qui ne semblent pas en l’état du projet indexés sur les revenus des parents, menace d’abord les étudiants les moins fortunés”, ont critiqué ces personnalités parmi lesquelles Isabelle Adjani, Juliette Binoche, Aurélien Barrau, Cédric Klapisch, Lilian Thuram…


Lire aussi : France : le gouvernement compte augmenter les droits d’inscription pour les étudiants étrangers

Selon les signataires de cette Tribune, cette “sélection selon la richesse et l’origine géographique” est “insupportable”. Il s’agit d’un “coup porté à la francophonie comme institution et à la solidarité que nous devons aux autres pays de cet espace linguistique”, ont-ils estimé.

Dans ce contexte, ils ont exhorté le gouvernement à « retirer cette mesure et à ouvrir un débat national sur le financement des universités”.


Une pétition allant dans ce sens a été mise en ligne sur le site Change.org.

Le gouvernement français avait annoncé en novembre une augmentation des frais d’inscription pour les étudiants hors-UE, qui passeront de 170 à 2770 euros en licence, et de 243 à 3770 euros en master à la rentrée 2019.