France: deux jeunes tués par balles près de Paris

Deux jeunes ont été tués par balles après une fusillade survenue lundi soir, à Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis près de Paris, rapportent mardi les médias de l’hexagone.

La police, qui a été appelée dans la soirée pour des détonations à la Cité Soubise, a découvert sur place les deux individus, grièvement blessés par balles. Les victimes, âgés de 17 et 25 ans, sont décédées peu après l’arrivée des forces de l’ordre, précisent les médias.

Une troisième personne, un adolescent de 16 ans, a été transféré vers un hôpital avec un pronostic vital engagé.

Dans le cadre de l’enquête engagée suite à cette fusillade, douze personnes ont été interpellées et placées en garde à vue pour meurtres et tentative de meurtre en bande organisée, selon le parquet de Bobigny.


Le débat sur l’insécurité a refait surface dans les discours politiques de la rentrée en France, suite à une série d’agressions survenues pendant l’été et qui ont choqué l’opinion publique.

Si le gouvernement assure prendre au sérieux ce sujet, qui préoccupe au plus haut point la population, et ce en mobilisant d’importants moyens humains et matériels, l’opposition fustige l’attitude de l’exécutif qu’elle qualifie de “laxiste”, allant jusqu’à parler d’une “ultraviolence partout sur le territoire” et d’une “crise de l’autorité”.

Dans ce sillage, l’insécurité a été au menu du séminaire de rentrée du gouvernement français tenu la semaine dernière.