France : Face à la 2ème vague de l’épidémie du Coronavirus

vague

Alors que le gouvernement français réfléchit à différents scénarios pour freiner l’épidémie de Covid-19, avec la tenue mardi et mercredi de deux Conseils de défense entièrement consacrés à la crise sanitaire, la ministre du Travail, Élisabeth Borne a appelé salariés et entreprises à «aller à fond sur le télétravail».

«Le gouvernement encourage les salariés qui le peuvent à rester en télétravail. Il faut aller au maximum en télétravail. Si le poste permet le télétravail, il faut télétravailler», a déclaré la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, mardi sur France Info.

En septembre, 12% des heures travaillées l’étaient en télétravail, selon une étude de la DARES, le service de statistiques du ministère du Travail, ce qui correspond, a précisé la ministre à 30% des salariés en télétravail deux à trois jours par semaine.

«En octobre, on était plutôt à 50% des salariés en télétravail» à des rythmes divers, a précisé la ministre pour qui le télétravail est «pertinent pour réduire la propagation du virus».

Par ailleurs, concernant, les difficultés rencontrées par les professionnels de la restauration qui ne peuvent plus payer leur loyer, la ministre a annoncé la mise en place d’un «dispositif de crédit d’impôt pour inciter les propriétaires à baisser leurs loyers.


Sur la réforme de l’assurance chômage de nouveau reportée jusqu’au 1er avril 2021, la ministre du Travail a assuré que le gouvernement ne renonce pas à la réforme et qu’il va essayer de construire une nouvelle réforme avec les partenaires sociaux». «On ne renonce pas à mener des réformes mais on a un agenda bousculé (…) la priorité du gouvernement c’est l’emploi», a indiqué la ministre.

Depuis mi-octobre et au vu de la dégradation de la situation sanitaire, les entreprises françaises sont invitées à définir un nombre minimal de jours de télétravail par semaine, via le protocole sanitaire, qui ne va pas jusqu’à donner un objectif hebdomadaire.

Selon les médias du pays, au vu de la dégradation de la situation sanitaire, l’exécutif se prépare à annoncer de nouvelles mesures pour contenir la deuxième vague de l’épidémie de coronavirus. Ces mesures, qui seront présentées aux partenaires politiques et socio-économiques, seront arrêtées et finalisées lors de deux conseils de défense convoqués mardi et mercredi par le président Emmanuel Macron, avant d’être annoncées jeudi à l’occasion de la conférence hebdomadaire sur la situation épidémiologique du pays. Auparavant, les mesures décidées feront l’objet de consultations avec les forces politiques, à savoir le président du Sénat, celui de l’Assemblée nationale, les chefs de partis, les présidents des groupes parlementaires et les présidents des principales associations d’élus, ainsi que les partenaires sociaux.

D’après le Figaro, plusieurs scénarios sont à l’étude: avancer le couvre-feu à 19 heures au lieu de 21h00 actuellement, durant la semaine et instaurer le confinement durant week-end dans toutes les zones en alerte maximale, soit 54 départements et 46 millions de personnes, ou encore décréter des reconfinements locaux de 2 à 4 semaines, éventuellement prolongeables. D’autres médias évoquent un retour au confinement généralisé. Une hypothèse qui n’est pas du goût du patronat qui a mis en garde contre un “écroulement de l’économie”.


( Avec MAP )