France: grève des enseignants pour réclamer le renforcement du protocole sanitaire anti-Covid

grève

Plusieurs centrales syndicales d’enseignants ont appelé à une “grève sanitaire”, mardi, dans les établissements scolaires afin de réclamer le renforcement du protocole sanitaire mis en place par le ministère de l’Education nationale pour lutter contre la pandémie du Covid-19.

En dépit du renforcement des mesures sanitaires dans les lycées, annoncé la semaine dernière par le ministère de tutelle, les syndicats dont FSU, FO, la CGT, le Snalc, le SNCL-FAEN et SUD-Education ont maintenu leur appel à la grève pour que ce protocole, autorisant entre autres les cours en distanciel à 50% pour chaque élève, soit également appliqué dans les collèges.

L’appel à la grève fait suite aux mobilisations des lycéens dans plusieurs régions de France qui, depuis le retour des vacances de la Toussaint le 2 novembre dernier, se mobilisent devant leurs établissements pour dénoncer des mesures sanitaires jugées “insuffisantes”, selon les médias français.

“La semaine dernière, nous avons tiré la sonnette d’alarme aussi bien pour le lycée que pour le collège”, a déclaré au Figaro, la secrétaire générale adjointe du SNES-FSU Sophie Vénétitay, qui déplore notamment “l’absence de sécurité sanitaire” dans les établissements scolaires.

“Le problème est le même au collège et au lycée – nous avons des couloirs bondés, des classes allant de 28 à 30 élèves suchargées, petites, mal aérées, une distance inférieure à 1 mètre entre les élèves en classe, et des problèmes de brassages dans la queue de la cantine. C’est pourquoi nous ne comprenons pas pourquoi le collège ne fait pas l’objet de mesures sanitaires renforcées, comme le lycée”, a-t-elle indiqué.


Outre la nécessité de mettre en place des enseignements à distance pour le collège, la syndicaliste estime nécessaire également de renforcer les mesures sanitaires en permettant une “meilleure aération des classes” et une intensification du “nettoyage et la de désinfection des salles de classe”.

Selon le ministère de l’éducation nationale, le taux de participation au mouvement de grève pour la totalité des académies françaises ainsi que La Réunion a atteint 8,38%, avec une adhésion 10,36% des enseignants dans le secondaire et 8,78% dans le primaire.

( Avec MAP )