France : La politique anti-tabac du gouvernement commence à donner ses fruits

France

La politique du gouvernement de réduire la consommation de tabac, responsable de milliers de morts dans le pays, commence à donner ses fruits en France avec un recul du volume des ventes de cigarettes de 9,32% en 2018, selon des chiffres publiés mercredi.

Au cours de 2018, un total de 40,23 milliards de cigarettes a été livré aux buralistes dans l’Hexagone, contre 44,36 milliards en 2017, selon Logista, fournisseur de la quasi-totalité des points de vente, soit un recul du volume des ventes de 9,32 pc.

Déterminé à réduire la consommation du tabac, le gouvernement a instauré une politique d’augmentation progressive des prix des cigarettes.

Le 1er janvier dernier, le prix des paquets de cigarettes a augmenté de 20 à 30 centimes, après l’augmentation moyenne de 94 centimes d’euro en mars dernier, les ajustements de juillet, et une légère hausse en août.

Il s’agit de la septième révision des prix depuis 2017, après quatre années de stabilité.


→ Lire aussi : France : Déterminé à réduire la consommation du tabac, le gouvernement augmente le prix des cigarettes

Au vu de cette nouvelle hausse, le prix moyen du paquet de 20 cigarettes reste stable à 7,90 euros.

A fin 2019, le prix des cigarettes aura augmenté de 1,10 euro à 1,20 euro selon les marques, pour atteindre, d’ici novembre 2020, un prix de 10 euros le paquet de 20 cigarettes.

La hausse d’un euro du prix du paquet de cigarettes, en mars dernier, avait eu comme conséquence une réduction des ventes de près de 20%, selon les médias du pays.


La politique de hausse des prix des cigarettes, est décriée par les buralistes et les industriels du tabac qui craignent pour leurs chiffres d’affaires. Par contre, elle bénéficie du soutien de nombre de médecins et d’associations qui dénoncent les milliers de morts causés chaque année par la cigarette.

Responsable de cancers et de maladies cardiovasculaires, le tabac tue près de 75.000 Français par an.