A LA UNECoronavirus

France : le gouvernement annonce une phase II du déconfinement plus restrictive

Alors qu’il avait conditionné un assouplissement des mesures restrictives à une amélioration des indicateurs de l’épidémie du Coronavirus, le gouvernement français a annoncé, jeudi, que la phase II du déconfinement prévue le 15 décembre sera plus restrictive.

Après une première phase d’un déconfinement progressif, fin novembre, marquée notamment par la réouverture des commerces, la phase 2 du déconfinement était conditionnée à plusieurs critères, dont le seuil de 5.000 cas de contamination détectés par jour.

Or, la France se trouve actuellement face à une situation sanitaire moins favorable qu’anticipé et «nous ne serons pas le 15 décembre à l’objectif que nous nous étions fixé », a convenu le Premier ministre Jean, qui a annoncé, lors d’une conférence de presse, le maintien de mesures strictes, malgré quelques assouplissements.

Ainsi, la France va sortir prudemment du confinement à partir de la mi-décembre : les attestations de déplacement seront supprimées mais un couvre-feu sera instauré de 20 heures à 6 heures du matin y compris le 31 décembre. Quant aux déplacements, ils seront autorisés partout en France.

“Comme prévu, nous rétablirons un couvre-feu dès le 15 décembre, mais il sera durci par rapport à ce que nous vous avions annoncé : d’une part, il débutera dès 20 heures et non à 21 heures; d’autre part, il sera strictement contrôlé avec des possibilités de dérogation limitées”, a détaillé Jean Castex.

“Ce couvre-feu concernera aussi, contrairement à ce que nous avions envisagé initialement, le réveillon du 31 décembre”, a ajouté le premier ministre français, justifiant ce choix par le fait que ce réveillon est “un moment particulièrement festif” et que par conséquent “il concentre tous les ingrédients d’un rebond épidémique”. “Nous devons être raisonnables, respecter la règle du couvre-feu, rester chez soi le 31 décembre et suivre la recommandation d’un maximum de 6 adultes », a-t-il préconisé.

“Nous savons que les fêtes de fin d’année, à Noël et pour le Nouvel An, constituent des moments particulièrement à risque. Le retour d’expérience de ce qui s’est passé aux Etats-Unis et au Canada pour les fêtes de Thanksgiving le démontre amplement puisque chaque fois, ces fêtes ont entraîné une accélération de l’épidémie. Pour toutes ces raisons, nous ne pouvons pas baisser la garde”, a-t-il estimé.

Par ailleurs, il a confirmé que les déplacements seront autorisés partout en France à partir du 15 décembre. L’ensemble des mesures annoncées “nous permettent de maintenir la possibilité de se déplacer sur tout le territoire à partir du 15 décembre”, a déclaré le Premier ministre. “Elles ne nous autorisent pas en revanche à diminuer le recours au télétravail partout où il est possible”, a-t-il ajouté.

S’agissant de la réouverture des lieux culturels, Jean Castex a annoncé qu’elle sera reportée de trois semaines. Les enceintes sportives, les cirques, les parcs zoologiques ou encore les salles de jeux et les casinos sont également concernés par ce report. “Les conditions posées pour leur réouverture ne sont hélas pas réunies”, a justifié le Premier ministre. “Cela signifie également que les règles posées récemment pour les lieux de culte ne seront pas revues à la hausse”, a également précisé Jean Castex.

Selon les données publiées jeudi par Santé publique France, l’épidémie de coronavirus a fait 56.940 morts depuis son apparition en France. Durant les dernières vingt quatre heures, 292 décès ont été recensés dans les hôpitaux et plus de 13.700 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page