France: les festivités du nouvel an sous haute sécurité à Paris

France: les festivités du nouvel an sous haute sécurité à Paris

Les festivités célébrant le nouvel an se dérouleront sous haute sécurité à Paris où la police se prépare à une nouvelle mobilisation des "gilets jaunes" annoncée pour le 31 décembre et le 1er janvier.

La préfecture de police a dévoilé vendredi un important dispositif de sécurité qui sera déployé à Paris pour le réveillon, avec l'instauration d'un large périmètre de sécurité dans le secteur des Champs-Elysées, la mise en place de barrières et des points de filtrages.

L'accès et la circulation seront également réglementés avec des restrictions au stationnement et à la circulation des véhicules dans la capitale, aux abords des Champs-Elysées, de l'Arc-de-Triomphe, de la Tour Eiffel et du Champ-de-Mars, a indiqué la préfecture dans un communiqué.

Pour accéder au cœur de Paris, des transports en commun ont été mis à disposition gratuitement des usagers en Ile-de-France.

→ Lire aussi : “Gilets jaunes”: Appel au gouvernement pour faire avancer la période des soldes

Jeudi, la Mairie de Paris avait annoncé que les festivités du Nouvel an seront maintenues dans la capitale en dépit des "gilets jaunes". Au programme de ces festivités notamment un "spectacle son et lumière" et un feu d'artifice sous le thème de "la fraternité", sur l'illustre avenue des Champs-Elysées.

Paris est devenue depuis plus d'un mois, l'épicentre des manifestations des "gilets jaunes", mouvement né sur les réseaux sociaux pour dénoncer la politique fiscale et sociale du gouvernement. Leur dernière mobilisation samedi dernier, la sixième consécutive, a été émaillée de violences et de dégradations de mobiliers urbains et de devantures de magasins, certes bien moins graves que celles du 1er décembre dernier, poussant le gouvernement à hausser le ton et à dénoncer la "radicalisation d'une grande violence" d'une partie des "gilets jaunes".

La ville de Paris avait annoncé récemment une aide de plus d'un million d’euros, sous forme d’exonération de taxes et d’un fonds d’urgence, aux commerçants et artisans, contraints à des fermetures préventives ou victimes de casseurs lors des manifestations.

Selon la mairie, le mois de décembre a été très rude pour les commerçants et artisans de la capitale: 453 établissements ont été victimes de dégradations dans 11 arrondissements.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :