France : les principaux points du projet de réforme des retraites

retraites
retraites

Voici les principaux points de l’avant-projet de loi sur la réforme des retraites dévoilé vendredi par le gouvernement français :

– Un âge pivot instauré dès 2022, avec des spécificités selon les métiers;

– Cet âge minimal pour une retraite sans décote “se mettra progressivement en place à partir de 2022 pour la génération 1960” et atteindra “64 ans pour la génération 1965 qui partira à la retraite à partir de 2027”.

– Le système universel de retraite par points “entrera en vigueur dès 2022 pour la génération 2004, et à partir de 2025 pour la génération 1975”.

– Une pension fixée à 1.000 euros minimum après une carrière complète.


– Une “caisse nationale de retraite universelle” (CNRU) mise en place “dès le 1er décembre 2020”.

→ Lire aussi : France: Des centaines de milliers de manifestants contre la réforme des retraites

– La CNRU fixera les paramètres du système, dans le respect d’une “règle d’or” imposant l’équilibre financier à horizon de cinq ans, à partir de 2025.

– Le niveau de retraite des enseignants garanti. Il s’agit de garantir “un même niveau de retraite pour les enseignants et chercheurs que pour des corps équivalents de même catégorie de la fonction publique”.


– La pension de réversion mise en place dès 55 ans. Elle est censée garantir le maintien de 70% des ressources du couple après le décès de l’un des conjoints et sera attribuée à partir de l’âge de 55 ans et non à 62 ans. Elle ne s’appliquera “qu’à partir de 2037” pour les personnes ayant intégré le nouveau régime.

– Pour les divorces prononcés avant 2025, les règles actuelles (pensions de réversion proratisées en fonction de la durée de mariage) seront conservées.

– Des droits familiaux garantis : une “majoration en points de 5%” sera “accordée” pour chaque enfant “et dès le premier enfant”, avec un coup de pouce de 2% pour le troisième enfant.

– Les métiers régaliens (policiers, gendarmes, militaires etc) conserveront leur droit à un départ anticipé aux conditions actuelles, en raison de leur dangerosité.