France: Mobilisations contre la loi “sécurité globale”

Photo AFP

Des manifestations ont été organisées, samedi, dans plusieurs villes françaises contre une loi réprimant la diffusion malveillante d’images des éléments des forces de l’ordre.

Des rassemblements ont réuni des milliers de personnes dans une vingtaine de villes de l’hexagone, notamment à Paris, Nice, Lille, Rennes et Montpellier pour dénoncer une loi qualifiée par les manifestants “d’atteinte à la liberté d’expression” et à “l’Etat de droit”, rapportent les médias de l’hexagone.

Ces manifestations interviennent après que l’Assemblée nationale a voté vendredi soir la mesure la plus controversée de la proposition de loi “Sécurité globale”.

L’article 24 de cette loi pénalise la diffusion malveillante de l’image des forces de l’ordre, avec des garanties du gouvernement sur le droit d’informer.


Cet article, mais aussi la possible utilisation de drones et la crainte de la reconnaissance faciale par les caméras de surveillance, ont suscité une intense émotion dans les médias.

Le texte en question pénalise d’un an de prison et 45.000 euros d’amende la diffusion de “l’image du visage ou tout autre élément d’identification” des forces de l’ordre en intervention quand elle porte “atteinte” à leur “intégrité physique ou psychique”.

Le texte spécifie que la mesure ne peut porter “préjudice au droit d’informer”. “Si la liberté de la presse peut être attaquée, les policiers et les gendarmes peuvent l’être également”, avait déclaré le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin lors du débat à l’Assemblée nationale.

Avec MAP