France : partenaire de poids dans l’économie marocaine

France : partenaire de poids dans l’économie marocaine
France : partenaire de poids dans l’économie marocaine

Les échanges économiques et commerciaux revêtent une importance cruciale pour le Maroc et la France. Elles s’appuient notamment sur des liens historiques et humains. Dans ce cadre, une délégation marocaine a été conduite, jeudi 19 décembre, à Paris pour participer à la 14ème réunion de haut niveau Maroc-France. Une opportunité permettant de consolider les relations stratégiques maroco-françaises.

Cette délégation s’est déroulée sous la coprésidence des deux chefs de gouvernement, Saâd Dine El Otmani et Édouard Philippe. Elle comprend entre autres Mohamed Benchaâboun, ministre des Finances, Moulay Hafid Elalamy, ministre du Commerce et de l’Industrie, Abdelkader Amara, ministre de l’Équipement et des Transports, Aziz Rebbah, ministre de l’Énergie et des Mines, et Chakib Benmoussa, ambassadeur du Maroc en France.

A l’issue de cette réunion, les deux pays se sont félicités de l’accroissement des échanges économiques et commerciaux, tout en réitérant la nécessité d’instaurer « un cadre général des affaires favorable à la promotion des échanges et des investissements. »

La France est le premier partenaire économique et commercial du Maroc

Avec 35,1% du stock total d’IDE en 2017, la France est le premier investisseur en stock du Maroc. Durant la période de 2014-2018, les investissements directs étrangers en provenance de la France accaparent 21,3% des flux nets d’IDE. Ils sont largement concentrés dans l’industrie et l’immobilier au Maroc. Avec plus de 900 filiales d’entreprises françaises recensées, le Maroc est la première destination des investissements français sur le Continent africain.
En effet, le Royaume offre aux investisseurs étrangers des conditions favorables et un environnement économique et réglementaire propice. L’économie du Maroc est considérée comme « stable et sans risque majeur » pour les affaires (notation A4/A4 de la COFACE en 2019).

La France figure dans le duo de tête des fournisseurs commerciaux du Maroc

En 2018, le Maroc a affiché un excédent commercial de 919 M€ vis-à-vis de la France. Selon les douanes françaises, les exportations en provenance de la France ont connu une hausse de 8,9% entre 2012 et 2018, et les importations en provenance du Royaume, sont en très forte hausse avec 61.2% durant la période de 2018-2018.

Le Maroc est le premier bénéficiaire des financements de l’AFD

A l’occasion de la 14ème RHN Maroc- France, le Maroc et l’Agence française de développement ont signé deux conventions de financement en faveur de la régionalisation des politiques publique. La première porte sur l’octroi d’un prêt de 150 M€ en faveur de l’insertion économique des jeunes, et la deuxième concerne une subvention de 9 M€ destinée à appuyer la régionalisation de la politique migratoire marocaine.

Du point de vue de la France, le Royaume est au podium des bénéficiaires des financements de l’AFD, avec une exposition de 2,9 milliards d’euros à fin 2018. L’Agence a accordé 426 M€ au Maroc en 2018, dont 20,2 M€ par la filiale de l’AFD, PROPARCO.