France: Plus de 800 mille personnes manifestent contre la réforme des retraites

retraites
retraites

Quelque 806.000 personnes sont descendues jeudi dans les rues des différentes villes françaises, dont 65 mille à Paris, pour protester contre le projet de réforme des retraites proposé par le gouvernement, selon le ministère de l’Intérieur.

La CGT a recensé de son côté quelque 1,5 million de manifestants partout en France.

Ces mobilisations ont été marquées notamment par des affrontements entre les manifestants et les forces de l’ordre dans plusieurs villes.

Dans un communiqué, le ministère de l’Intérieur a condamné avec la plus grande fermeté ces actes inacceptables, saluant par la même occasion le travail “rigoureux” mené par les organisations syndicales pour assurer la sécurité et la protection des cortèges.

Cette grève, qui devra se poursuivre vendredi, a été fortement ressentie dans plusieurs secteurs, en particulier les transports, l’éducation, l’industrie ainsi que l’énergie.


→ Lire aussi : Mobilisation contre la réforme des retraites: la France se prépare à vivre un “jeudi noir”

Dans les transports, 90% de TGV et 80% de TER ont été annulés alors que 10 lignes du métro parisien ont été fermées. La grève a été suivie à hauteur de 55,6% en moyenne à la SNCF et 85,7% parmi les conducteurs, selon la direction de la société.

Air France a annoncé de son côté l’annulation de 30% de ses vols intérieurs et 10% de ses moyen-courriers, tandis que la Britannique Easyjet a annulé une partie de son programme français, soit 233 vols intérieurs et moyen-courrier.

Dans l’éducation, le ministère de tutelle a recensé 51,15% d’enseignants grévistes dans le primaire et 42,32% dans le secondaire.


Au total, 26% des fonctionnaires étaient en grève, selon les services du secrétaire d’État auprès du ministre de l’Action et des Comptes publics.

Plus de 250 manifestations avaient été déclarées pour cette journée de mobilisation, qui devrait se poursuivre également vendredi, pour protester contre la réforme de retraites, dont “l’architecture générale” serait annoncée “en milieu de semaine prochaine” par le premier ministre Édouard Philippe, selon des sources gouvernementales citées par la presse.

Le futur “système universel” de retraites par points proposé par l’exécutif vise à remplacer les 42 régimes existants (général, des fonctionnaires, privés, spéciaux, autonomes, complémentaires).