A LA UNE

Fusillade en Californie: l’auteur présumé connaissait ses victimes

L’auteur présumé de la fusillade survenue mercredi en Californie, faisant quatre morts et un blessé grave, connaissait toutes ses victimes, a indiqué jeudi la police de cet Etat de l’ouest américain. D’après la lieutenante Jennifer Amat, de la police d’Orange, au sud de Los Angeles, où la tuerie s’est produite dans un immeuble à bureaux, le suspect de 44 ans, lui aussi blessé et transféré à l’hôpital, connaissait toutes ses victimes personnellement ou par des relations d’affaires.

Avant de commettre son forfait, l’individu a barré les entrées de l’immeuble pour empêcher les policiers d’y accéder, ce qui les a forcés à un échange de tirs de l’extérieur avant de le neutraliser. Ils ont découverts sur les lieux un pistolet automatique, des menottes et des munitions.

Le gouverneur de Californie, Gavin Newsom, a qualifié de “terrifiante” cette fusillade, la troisième en quelques semaines aux Etats-Unis. Le 16 mars, une série de fusillades visant des spas appartenant à des Américains d’origine asiatique, a ensanglanté la ville d’Atlanta en Géorgie. Le tireur, un homme blanc de 21 ans passionné par les armes, a tué huit personnes.

Quelques jours plus tard, le 22 mars, un homme muni d’un fusil d’assaut de type AR-15, une véritable arme de guerre, a abattu 10 personnes, dont un policier, dans un supermarché dans le Colorado.

Les Etats-Unis, où le droit de posséder des armes est ancré dans la Constitution, se retrouvent de nouveau hantés par le problème lancinant de la violence liée aux armes à feu après une accalmie depuis le début du confinement liée à la pandémie du coronavirus.

Jusqu’à la fusillade survenue à Atlanta, le pays n’a enregistré aucune fusillade dans un lieu public en une année, selon le Violence Project, un centre de recherche dédié à l’étude de la violence au sein de la société américaine. Le débat sur une réforme des lois sur le port d’armes a été à nouveau relancé. Le président américain, Joe Biden a appelé le Congrès à ne pas “attendre une minute de plus” pour promulguer une législation visant à renouveler les interdictions des fusils d’assaut et des chargeurs à haute capacité de munitions.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page