GB : Julien Assange maintenu en détention

Assange

La justice britannique a décidé, mercredi, de maintenir en détention le fondateur de Wikileaks Julian Assange en attendant l’examen de l’appel formé par les Etats-Unis contre le rejet de son extradition vers Washington.

La juge Vanessa Baraitser, qui a déjà rejeté lundi la demande d’extradition de l’Australien de 49 ans invoquant le risque de son suicide, a estimé qu’il existe “des motifs sérieux de croire que si M. Assange était libéré aujourd’hui, il ne se rendrait pas au tribunal pour faire face à la procédure de recours”.

Un risque écarté par l’avocat de Julian Assange, Edward Fitzgerald, qui a plaidé que son client avait “toutes les raisons” de ne pas se soustraire à la justice britannique qui a déjà tranché en sa faveur.

Détenu à la prison londonienne de haute sécurité de Belmarsh, Assange fera face à 18 accusations de tentative de piratage et de violation de la loi sur l’espionnage s’il est conduit devant la justice américaine.

Le fondateur de Wikileaks, devenu pour ses soutiens “un symbole du combat” pour la liberté d’information, risque jusqu’à 175 ans de prison pour des accusations qui concernent la publication, il y a dix ans, de centaines de milliers de câbles et de dossiers diplomatiques couvrant des domaines tels que les activités américaines en Afghanistan et en Irak.


Il a été arrêté en avril 2019 après avoir passé sept ans à l’ambassade d’Equateur à Londres, où il s’était réfugié après avoir enfreint les conditions de sa liberté sous caution, craignant son extradition vers les Etats-Unis.

( Avec MAP )