A LA UNEMonde

GB: la reine Elizabeth II présente le programme gouvernemental de politique générale post-pandémie

La reine Elizabeth II a présenté, mardi, le programme de politique générale post-pandémie du gouvernement conservateur, lors de son discours traditionnel prononcé à l’occasion de la cérémonie d’ouverture du Parlement, qui marque le début de la session parlementaire au Royaume-Uni.

“La priorité de notre gouvernement après la pandémie est de rebâtir un Royaume-Uni fort, sain et plus prospère qu’auparavant. Pour cela il faudrait saisir toutes les opportunités à travers le pays, en créant des emplois, en soutenant les entreprises et en boostant la croissance économique”, a déclaré la monarque devant la Chambre des lords, au palais de Westminster.

Il s’agit aussi d’atténuer “l’impact de la pandémie sur les services publics” et de protéger la santé de la population à travers le parachèvement du programme de vaccination et le déploiement de fonds supplémentaires pour appuyer le système national de santé publique (NHS)”, a-t-elle poursuivi.

Le programme gouvernemental porte également sur la mise en œuvre de nouvelles stratégies visant à préserver la santé publique, lutter contre l’obésité et améliorer la santé mentale, outre la promotion de l’investissement à travers le pays, l’élargissement de la couverture mobile 5G et l’introduction de nouvelles normes de sécurité pour les appareils numériques.

→ Lire aussi : LA REINE ELIZABETH II VACCINÉE CONTRE LA COVID-19

Le gouvernement prévoit aussi de nouvelles réglementations post-Brexit, qui définissent la manière dont le gouvernement peut soutenir les entreprises privées après avoir quitté le système d’aides d’État de l’UE, ainsi que des législations sur les marchés publics à même de remplacer les règles de l’UE, selon la monarque.

En raison de la pandémie de coronavirus, la procession royale a été réduite et les parlementaires ont été moins nombreux à assister à cette cérémonie qui s’est déroulée notamment en présence du chef du gouvernement conservateur, Boris Johnson et de son rival travailliste Keir Starmer.

Après avoir gagné du terrain aux dépens des travaillistes lors des élections locales organisées jeudi, Boris Johnson se retrouve en position de force pour consolider la présence des Tories au parlement, après leur victoire écrasante lors des dernières législatives organisées en 2019, pour sortir de l’impasse du Brexit.

D’après la presse britannique, le dirigeant conservateur a profité du discours de la reine pour montrer comment il entend donner corps à sa stratégie de “levelling up” (remise à niveau) qu’il entend mettre en œuvre dans les régions du Nord et Centre de l’Angleterre, ex-bastions travaillistes, nouvellement remportés par son parti.

D’autre part, le premier ministre est confronté au défi de préserver l’unité du Royaume-Uni, après la victoire des indépendantistes lors des élections du Parlement écossais. Ces derniers réclament la tenue d’un nouveau référendum sur l’indépendance de l’Ecosse, auquel Boris Johnson s’oppose fermement.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page