GCAM : Se réinventer tout en relevant les défis du Maroc rural

GCAM : Se réinventer tout en relevant les défis du Maroc rural

 Fort de sa légitimité historique et de sa position de banque leader dans l’ac­compagnement de l’agriculture et de la filière agro-alimentaire, le Crédit Agricole du Maroc met à la disposition du secteur agricole et agro-alimentaire une offre complète de produits et de services appropriés.

Et c’est parce que les agriculteurs ont be­soin de conseils de la part de leur partenaire financier que le Crédit Agricole du Maroc, s’appuyant sur son leadership pour relever les défis croissants, finance les projets agricoles, accompagne leurs réalisations, conseille les agriculteurs et met à leur disposition son ex­pertise technico-financière, suivant la mise en place des systèmes adéquats, en donnant aux producteurs les moyens, tels que la mo­dernisation des matériaux afin qu’ils puissent avoir de meilleures rentabilités en matière de production, à travers la facilité d’accès aux crédits bancaires grâce aux services financiers mis à leur disposition.

Crédit Agricole du Maroc au service du petit agriculteur

Qui mieux que le GCAM, riche de son expertise dans le monde rural et agricole, vieille de 55 ans, pour être le partenaire financier de référence du Plan Maroc Vert ? De facto, il s’est engagé en 2008, dès le lancement de cette stratégie sectorielle, pour 20 milliards de dihrams avant d’en consentir 25. Par la suite, en 2013, il s’en­gage sur 25 autres milliards. Il en accordera davantage. C’est tout l’intérêt du dispositif financier de l’agriculture solidaire du Groupe Crédit Agricole du Maroc visant à financer les petits agriculteurs en vue d’améliorer leurs conditions en conséquence à travers la création de struc­tures de financement spécialisées.

D’où le financement par la banque de tout pro­jet viable soit directement, soit par Tamwil Al Fal­lah (dédié aux petites et moyennes exploitations non bancables) ou encore la Fondation de Microcrédit (ciblant les activités génératrices dans les zones rurales enclavées), pour aider les petits agriculteurs. C’est pour cela que le Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM) est un partenaire financier de référence de l’Initiative pour l’Adaptation de l’Agriculture Africaine.Pour Tariq Sijilmassi, président du Directoire du groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM), le groupe CAM, bras financier de l’Etat, se mobilise encore une fois pour répondre aux attentes des acteurs du secteur et accom­pagner, de manière efficace, le nouveau contrat-pro­gramme (2017-2021), signé entre l’État et les profes­sionnels de l’agro-industrie. Ce n’est pas tout. Il y a à peine quelques temps, le groupe a lancé l’activité d’Al Akhdar Bank, la banque participative du groupe. Le fi­nancement participatif contribuera à la bancarisation des populations rurales.

Arboriculture de montagne : Le GCAM défie la nature

Toujours soucieux d’accompagner les petits agri­culteurs situés en zone montagneuse, le Groupe Crédit Agricole du Maroc, par le biais de sa Fondation pour le Développement durable, soutient l’initiative de la Fondation High Atlas pour la promotion d’une arbori­culture de montagne durable. De la conduite biologique d’arbres fruitiers à forte valeur ajoutée, à la plantation et à la valorisation des produits et sous-produits d’aman­diers et de noyers, en passant par leur certification bio­logique, l’objectif du groupe bancaire est d’assurer à ces petits agriculteurs une source durable de revenus, tout en contribuant à régénérer le couvert végétal et à lutter contre l’érosion des sols. Pour répondre aux défis de vulnérabilité et de durabilité, la Fondation High Atlas (FHA), qui intervient, depuis longtemps, dans la zone, a lancé un projet avec le programme de microfinance­ment du Fonds pour l’environnement mondial et du Pro­gramme des Nations unies pour le Développement pour la restauration et la protection des terrasses agricoles et la production des plants d’arbres fruitiers nécessaires à la fixation, à la défense, à la restauration et à la valorisation de ces terrasses.

Pour sa part, la Fondation CAM pour le Dévelop­pement durable soutient cette initiative en prenant en charge l’acquisition et la plantation des plants biolo­giques d’arbres fruitiers au profit des petits agriculteurs et leur dispensera une formation sur le greffage de ces arbres, les spécificités de l’entretien bio, la récolte des fruits et leur manutention bio jusqu’à leur commercia­lisation.

Opération Boudour : Pour l’emblavement d’un maximum de superficies céréalières

A l’occasion de la campagne agricole 2018/2019, le Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM) s’associe à l’opération Boudour, lancée par le ministère de l’Agri­culture pour l’emblavement d’un maximum de super­ficies céréalières. C’est dans cette option et pour une meilleure productivité des céréales au Maroc, que la banque classique et Tamwil Al Fallah se mobilisent pour la promotion de l’utilisation des semences sélectionnées ou améliorées. Et c’est fidèle à ses engagements que le GCAM oeuvre aux côtés des Directions régionales de l’agriculture (DRA) et des Directions provinciales de l’agriculture (DPA) pour soutenir les services de l’ON­CA et des opérateurs publics et privés commercialisant les semences sélectionnées et réussir l’opération.

Une filiale de leasing « vert » pour la mécanisation du secteur

L’annonce a été faite en marge du lancement de la campagne agricole 2018-2019 : La nouvelle filiale a pour ambition de contribuer aux objectifs de mécanisa­tion de l’agriculture fixés par le Plan Maroc Vert.

Dans le cadre du plan Maroc Vert (PMV) et de ses différentes composantes, Le Crédit Agricole du Maroc a ainsi accompagné les différents axes du PMV en dé­ployant des produits spécifiques et adaptés pour chacune des filières identifiées, au titre du premier pilier prônant le développement d’une agriculture moderne à haute va­leur ajoutée et à haute productivité.

Le GCAM a également innové en mettant en place des structures adaptées pour répondre aux objectifs du second pilier du PMV, en ce qui concerne l’accompagnement solidaire de la pe­tite agriculture.

Première société de leasing vert au Maroc, CAM leasing a pour vocation de financer la mécanisation de l’agriculture (tracteurs, mois­sonneuse batteuse et autres machines, matériels et équipements agricoles) et l’accompagnement des industries agro-alimentaires afin de répondre aux différents besoins des agriculteurs. L’objec­tif étant l’amélioration de leur productivité, leurs revenus et leur développement durable à travers la modernisation et le renforcement de leurs équipements et moyens de production.

AgriTech Hackathon by Crédit Agricole du Maroc

Plus qu’une simple compétition d’innovation, le Hac­kathon Agritech est un appel aux énergies collectives, à la créativité, aux talents et aux volontés pour consolider l’écosystème des agro-entrepreneurs, relier les technolo­gies émergentes, les talents humains et l’agriculture pour aboutir à des solutions concrètes et accélérer le dévelop­pement de l’industrie agricole au Maroc et en Afrique.

Développeurs, chercheurs, analystes de données et concepteurs de technologies agricoles sont au ren­dez-vous, du 16 au 18 Avril 2019, au Salon International de l’Agriculture au Maroc (SIAM) afin de développer des produits et découvrir de nouvelles technologies. Lors de ce Hackathon, marathon de 56h, centré sur l’action et l’innovation collaborative, les participants seront invités à créer des startups viables dans le domaine de l’Agritech et explorer des solutions numériques permettant de résoudre les problèmes de développement agricole au Maroc.Le Hackathon AgriTech By Crédit Agricole du Maroc est ouvert à tous : professionnels ou étudiants, business, créatifs, développeurs, data-scientist, chercheurs, experts en marketing ou en finance, ... Toute personne souhaitant développer des solutions à forte valeur ajoutée avec un potentiel marché significatif pour le marché marocain et africain.

Des coopératives agricoles autonomes pour un meilleur développement rural

La création de coopératives agricoles joue un rôle pri­mordial dans la réalisation des objectifs du Plan Maroc Vert (PMV), d’où l’importance du lancement du pro­gramme national de création des coopératives agricoles (2015-2020). Il s’agit d’un appel à la création de nou­velles coopératives agricoles, à la dynamisation de celles déjà existantes et à la transformation des associations porteuses de projets en coopératives, en vue d’atteindre 10.000 unités à l’horizon 2020. L’objectif ultime étant de convertir les coopératives en structures productives autonomes et structurées, dépassant les problèmes de commercialisation et de valorisation et consolidant la contribution de l’agriculture solidaire dans la sphère so­cio-économique.

En termes de chiffres, il s’agit d’organiser 750.000 agriculteurs en coopératives agricoles, Unions de coo­pératives agricoles et Groupement d’intérêt économique (GIE) d’ici 2020.

À propos de l'auteur:

Souad Mekkaoui

Souad Mekkaoui est la Directrice de la Rédaction de « Maroc diplomatique ». Une passion pour l’écriture et un irrésistible désir de communiquer. Auparavant professeur de langue française, écrivaine et aujourd’hui journaliste en charge de « Maroc diplomatique » dans ses versions écrite et numérique, Souad Mekkaoui, auteure de Plus forte que la souffrance et Femmes au purgatoire, elle est aussi une femme engagée avec sa plume contre les abus de tous genres, sociétaux et moraux. Son style s’inspire de l’impertinence, il nous livre en revanche une vision pertinente des choses, il questionne…

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :