Généralisation de la protection sociale : La Direction régionale de la CNSS à Marrakech mobilisée

cnss

La Direction Régionale de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) à Marrakech demeure mobilisée en vue de contribuer au succès de l’opération relative à la généralisation de la protection sociale dans le cadre du régime de la Contribution Professionnelle Unique (CPU), instauré par la Loi de Finances 2021.

Depuis le lancement de cette opération, la Direction de la CNSS a mobilisé toutes ses ressources humaines, qui ont fait montre d’un degré élevé d’implication afin de contribuer à la réussite de ce projet sociétal d’envergure, qui bénéficie du suivi et de l’intérêt particuliers de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Ainsi, les fonctionnaires de ladite Direction travaillent, d’arrache-pied, afin de traiter les dossiers d’inscription avec célérité et efficacité notamment, pour une catégorie sociale qui a longtemps attendu afin de voir ce rêve se concrétiser dans les faits.

Les personnes exerçant une activité professionnelle et soumises au régime de la CPU continuent d’affluer pour demander des renseignements et des conseils ou entreprendre les démarches d’immatriculation au régime de l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO) des indépendants, après le dépôt de leurs déclarations fiscales auprès des établissements relevant de la Direction régionale des Impôts (DGI).

Dans une déclaration à la MAP, le directeur régional de la CNSS pour la région Tensift-Atlantique, M. Abdelhamid Azouaoui, a souligné que le projet de la généralisation de la protection sociale, qui bénéficie du suivi et de l’intérêt particuliers de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, représente une véritable révolution de nature à contribuer à l’amélioration des conditions de vie des citoyens et à la protection des catégories vulnérables, particulièrement en temps de risques sanitaires et de conjonctures exceptionnelles.


Et de faire savoir que ce régime permettra aux professionnels de bénéficier d’un portefeuille de soins englobant tous les risques, dont les hospitalisations, les frais des médicaments, les analyses et soins divers, en plus des prises en charge de 86 médicaments coûteux auprès des pharmacies et auprès des cliniques.

Le Taux de remboursement varie entre 70 et 100% notamment, pour les maladies chroniques dont les maladies oncologiques et les tumeurs (95%), les maladies hépatiques (94%), l’hémodialyse (98%), certaines opérations cardiologiques et greffes diverses (prises en charge pouvant atteindre les 100%), a-t-il expliqué.

Le responsable régional a tenu à rappeler que les professionnels verseront, à travers un droit complémentaire destiné aux prestations sociales couvrant l’AMO, entre 1.200 DH à 14.400 DH en fonction du chiffre d’affaire et l’Impôt payé annuellement, indiquant que la CNSS a procédé à la mise en place d’une procédure facile pour l’immatriculation et la déclaration des membres de leur famille (enfants et conjoints) auprès de la CNSS, par le biais d’un portail électronique mis en place à cette fin.

Instaurée en vertu de la Loi de Finances 2021, la CPU permet d’une part, aux professionnels auparavant soumis au régime du bénéfice forfaitaire de s’acquitter, désormais, d’un seul impôt remplaçant l’impôt forfaitaire sur le revenu, la taxe professionnelle et la taxe des services communaux et, d’autre part, elle leur assure une couverture médicale à travers un droit complémentaire destiné aux prestations sociales couvrant l’assurance maladie obligatoire.


Les personnes soumises à la CPU, telle qu’instaurée par la loi de finances 2021, pourront, désormais, bénéficier de l’AMO, en vertu de la loi organique n° 98-15 relative au régime de l’assurance maladie obligatoire de base pour les catégories des professionnels, des travailleurs indépendants et des personnes non salariées exerçant une activité libérale, et qui garantit la même couverture médicale pour les salariés du secteur privé.

Avec MAP