La gestion et la planification financières constituent un défi majeur pour les pays de la région MENA

La gestion et la planification financières constituent un défi majeur pour les pays de la région de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient (MENA), a indiqué, jeudi à Skhirat, le directeur exécutif de l’Alliance pour l’inclusion financière (AFI), Alfred Hannig.

Ces pays sont appelés à inclure la composante “éducation financière” au sein de leurs systèmes financiers et à assurer une bonne coordination entre les établissements nationaux et régionaux, afin de lutter contre le chômage et la hausse de l’inflation, a souligné M. Hannig à l’ouverture d’une conférence de haut niveau sur “l’éducation financière dans le monde arabe: stratégies, mise en œuvre et impact”.

Seulement 30% des habitants de la région MENA ont une connaissance financière qui leur permet d’accéder aux services financiers, a-t-il fait savoir, regrettant les difficultés auxquelles les décideurs politiques font face pour renforcer l’accès aux services financiers.

Dans ce sens, il a mis l’accent sur la nécessité d’accorder plus d’importance à l’évaluation des efforts de développement des politiques monétaires et d’offrir des produits et services financiers innovants, ainsi que de soutenir les institutions financières lors des crises économiques.


Cette rencontre se veut, par ailleurs, une occasion de s’arrêter sur les réalisations et avancées enregistrées dans ce domaine à l’échelle arabe et d’orienter les efforts vers le renforcement de la coordination conjointe, et la mise en place de plans d’action à court et moyen terme, a ajouté le responsable.

Organisée à l’initiative de Bank Al-Maghrib en partenariat avec le Fond Monétaire Arabe, cette conférence de deux jours a été marquée par plusieurs séances plénières et des réunions au cours desquelles les participants ont débattu du rôle de l’éducation financière dans la promotion de l’accès aux services financiers dans le monde arabe et le développement économique.

Les participants se pencheront sur les défis auxquels fait face l’éducation financière, les pratiques modernes, les programmes nationaux, ainsi que sur les liens étroits entre l’éducation financière, la protection des consommateurs et le développement économique global.

A l’issue des travaux de cette conférence, plusieurs recommandations devront être adoptées portant notamment sur l’élaboration et le lancement d’un plan d’action régional ayant pour objectif de prodiguer des conseils techniques et consolider les efforts de l’éducation et de la sensibilisation financières dans les pays arabes.


La rencontre est organisée en collaboration avec le ministère de l’Économie et des Finances et en coordination avec l’Agence allemande de la coopération internationale (GIZ), le groupe de la Banque mondiale, l’Organisation de la coopération et du développement économiques, le Fonds SANAD pour les micros, petites et moyennes entreprises et la Fondation marocaine pour l’éducation financière.