Ghana : Le premier pays d’Afrique subsaharienne à éliminer le trachome

Ghana : Le premier pays d'Afrique subsaharienne à éliminer le trachome

Le Ghana est devenu le premier pays d’Afrique subsaharienne à éliminer le trachome, une maladie considérée comme l’une des principales causes infectieuses de cécité dans le monde, a annoncé l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Ainsi, le Ghana rejoint les cinq pays qui ont pu éliminer définitivement le trachome, à savoir le Maroc, le Népal, la Sultanat d’Oman, le Cambodge et le Laos, a indiqué l’OMS dans une déclaration, relayée par les médias locaux.

Le Ghana a pu réaliser ce succès grâce à la mise en place par le ministère de la santé et le Service de santé du pays d’un programme national d’élimination du trachome qui mettait en œuvre la stratégie d’élimination recommandée par l’OMS “SAFE”.

>>Lire aussi :Ghana : CIMAF consacre 15% de ses investissements à la gestion de l’environnement


Le programme comprend la chirurgie pour le trichiasis, les antibiotiques pour éliminer l’infection, l’hygiène et l’amélioration de l’environnement pour réduire la transmission.

L’OMS estime que 200 millions de personnes dans 42 pays, principalement en Afrique, sont actuellement exposées au risque de trachome.

Le trachome est une infection oculaire bactérienne non spécifique et contagieuse causée par Chlamydia trachomatis. Touchant au départ la paupière, il évolue en l’absence de traitement vers des lésions cornéennes irréversibles pouvant mener à la cécité.