Gilets jaunes: 84% des Français condamnent les violences de samedi dernier

Gilets jaunes: 84% des Français condamnent les violences de samedi dernier

Les Français condamnent pour 84% d'entre eux les violences qui ont émaillé les manifestations de samedi dernier des «Gilets jaunes», révèle un sondage réalisé pour le compte de la chaîne française d’information en continu BFMTV.

Le spectacle des violences sur les Champs-Elysées à Paris a pu jouer et peser à la baisse sur le lien entre les Français et ce mouvement né sur les réseaux sociaux pour protester contre la politique fiscale et sociale du gouvernement, estime la même source.

Seuls 28% des Français affirment comprendre ces violences, indique ce sondage Elabe réalisé, les 18 et 19 mars, par internet auprès d’un échantillon de 1001 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Dans ce sondage, l'Institut Elabe a exploré l'évolution de la perception que les Français ont des «Gilets jaunes» après la mobilisation particulièrement mouvementée de samedi dernier.

Selon le sondage, dont les résultats ont été publiés mercredi sur le site de BFMTV, 70% des Français jugent également que les manifestants ont pris leurs distances avec leurs premières revendications contre 30% à affirmer au contraire que les mécontents campent fermement sur leurs volontés initiales.

L'impression que les «Gilets jaunes» se soient éloignés des objectifs déclarés au lancement du mouvement, le 17 novembre dernier, est particulièrement forte chez les personnes de 65 ans et plus qui en font part à hauteur de 81% ainsi qu’au sein des classes sociales supérieures (73%).

→ Lire aussi : «Gilets jaunes» : 200 millions d’euros de dégâts en 18 actes de mobilisation

Géographiquement, cette analyse est très partagée dans l'agglomération parisienne, 75% des Franciliens se prononçant en ce sens, et parmi les populations des grandes agglomérations, avec 73%, ressort-il du sondage.

Au sein des classes populaires, le soutien aux «Gilets jaunes» ne se dément pas, ou très peu, observe cependant le sondage précisant que 65% accordent toujours leur satisfecit aux manifestants, en baisse de deux points à peine.

Pour la même source, le trou d'air se situe ailleurs, expliquant qu’au sein des classes moyennes, l'approbation du mouvement tombe à 49%, après une perte de cinq points.

Les retraités sont plus sévères encore, n'étant plus que 44% à se mettre du côté des «Gilets jaunes», après un décrochage de 16 points, ajoute-t-elle en faisant remarquer que le decrescendo est important dans l'agglomération parisienne où 44% des habitants approuvent toujours le mouvement, contre 55% précédemment.

Selon le ministre français de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, les 18 actes de mobilisation des "Gilets jaunes" enregistrés depuis le début du mouvement ont provoqué des dégâts cumulés estimés à 200 millions d'euros.

Fin février, Bruno Le Maire avait estimé à 0,2 point de croissance l'impact du mouvement des «Gilets jaunes» sur l'économie française, jugeant ce coût «très élevé».

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :