Gilets jaunes : l’ex-boxeur qui s’en était pris à des gendarmes à Paris placé en garde à vue

Selon le ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, l’ex-boxeur soupçonné d’attaquer deux gendarmes le 5 janvier 2019 à Paris lors de l’acte XVIII des gilets jaunes s’est présenté à la police et été placé en garde à vue.

Identifié puis activement recherché par le ministère de l’intérieur, qui a dénoncé une attaque « lâche » contre les forces de l’ordre le 5 janvier à Paris, l’ex-boxeur Christophe Dettinger s’est présenté lui-même à la police ce 7 janvier. Une information révélée par le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, et confirmée par le parquet de Paris.

L’ancien champion de boxe avait notamment été filmé en train d’asséner des coups de poings aux gendarmes, le 5 janvier, lors de l’acte 8 de la mobilisation des Gilets jaunes, alors que la situation avait viré à la confrontation directe entre forces de l’ordre et manifestants sur un pont parisien.

«L’individu qui a violemment attaqué samedi des gendarmes mobiles sur la passerelle Senghor s’est présenté aux enquêteurs de la sûreté territoriale de Paris. Il a été immédiatement placé en garde à vue et devra répondre de ses actes devant la justice», a tweeté Christophe Castaner.

 

Les agissements de l’ancien champion de France de boxe avaient provoqué un tollé sur les réseaux sociaux, et étaient largement condamnés par les membres du gouvernement français.