A LA UNEMonde

Giscard d’Estaing: Macron salue un homme «politique de progrès et de liberté» dont le septennat transforma la France

Le Président français Emmanuel Macron a rendu hommage à son prédécesseur Valéry Giscard d’Estaing, décédé mercredi, saluant un homme «politique de progrès et de liberté» dont «le septennat transforma la France».

Dans un long message de condoléances communiqué par l’Élysée, le Chef de l’Etat français a affirmé que les orientations qu’avait données Valéry Giscard d’Estaing à la France “guident encore nos pas”. “Serviteur de l’État, homme politique de progrès et de liberté, sa mort est un deuil pour la nation française», affirme Emmanuel Macron.

“Valéry Giscard d’Estaing, le troisième Président de la Ve République, nous a quittés ce mercredi 2 décembre à l’âge de 94 ans, après une vie tout entière consacrée au service des Français. Cet immense serviteur de l’Etat fut inspecteur des finances, maire, député français et européen, ministre, président de région, membre du Conseil constitutionnel, académicien et Président de la République. Il œuvra ainsi pour l’intérêt général pendant 65 ans, à toutes les échelles de la Nation. Qu’importait la fonction pourvu qu’il serve la France », souligne M. Macron.

Il fut aussi “un homme politique engagé qui sut convaincre les Français par son dynamisme et sa vision”. Le 19 mai 1974, au terme d’une campagne médiatique inédite à tous égards, il remportait l’élection à 48 ans. Son mandat fut un intense moment de réformes. “Celui qu’on appelait désormais VGE ou plus simplement Giscard sut moderniser la fonction de chef de l’État” et « regarder la France au fond des yeux » », affirme M. Macron.

“Son septennat transforma la France. Il permit aux jeunes de voter dès leurs 18 ans, aux femmes d’interrompre une grossesse non désirée en toute légalité, aux couples de divorcer par consentement mutuel, aux personnes en situation de handicap d’obtenir de nouveaux droits”, fait-il encore observer.

VGE œuvra aussi pour “une Europe plus forte”, “un couple franco-allemand plus uni”, et contribua à stabiliser la vie politique et économique internationale en fondant le G7. Lorsqu’il quitta l’Elysée, Valéry Giscard d’Estaing promit aux Français de poursuivre son engagement à leurs côtés. Son « au revoir » fut un « à bientôt ». Il fut alors réélu à l’Assemblée nationale.

Valéry Giscard d’Estaing fut aussi un grand Européen. Création du Conseil européen, élection du Parlement européen au suffrage universel direct, instauration de l’union monétaire, fondation de l’Agence spatiale européenne : « tous ces jalons portent sa marque. Celle d’une vision qui porte haut et loin, et dont la ligne de mire, toujours, était l’intérêt de la France et de ses compatriotes », affirme M. Macron.

Plus jeune président de la Vème République lorsqu’il est élu en 1974 à l’âge de 48 ans, Valéry Giscard d’Estaing avait fait l’une de ses dernières apparitions publiques le 30 septembre 2019 lors des obsèques à Paris de Jacques Chirac.

Valéry Giscard d’Estaing avait été hospitalisé récemment à deux reprises: en septembre à l’hôpital Georges Pompidou, à Paris, pour “une légère infection aux poumons”. Puis à Tours le 17 novembre pour “une insuffisance cardiaque”. Il est mort “entouré de sa famille” dans sa propriété d’Authon dans le Loir-et-Cher. Ses obsèques seront célébrées dans la plus stricte intimité familiale, selon ses souhaits.

Depuis l’annonce de son décès, les hommages se multiplient émanant notamment de personnalités du monde politique et d’anciens Présidents français comme François Hollande et Nicolas Sarkozy, qui ont été unanimes à saluer un homme d’Etat qui a su moderniser la France grâce à ses grandes réformes; et un Européen convaincu.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page