Le gouvernement a pris des mesures sans précédent dans le domaine de l’emploi

Le gouvernement a pris un certain nombre de mesures sans précédent dans le domaine de l’emploi, a indiqué lundi, le ministre de l’Emploi et de l’insertion professionnelle, Mohamed Yatim.

En réponse à une question posée par le groupe Authenticité et Modernité à la Chambre des représentants sur les limites des politiques gouvernementales pour soutenir l’accès des jeunes au marché du travail, M. Yatim a souligné qu’au total, 42.718 emplois ont été créés en 2017 et dans le budget 2018, outre la création de 55.000 emplois par contrat pour l’année 2018-2019.

Ces mesures visent à poursuivre la mise en oeuvre des programmes actifs et à atteindre un taux élevé de leurs objectifs, a-t-il expliqué, faisant savoir que 83% des objectifs du programme d’intégration ont été atteints, ainsi que 60 % des objectifs fixés dans le cadre du programme “Tahfiz” avec l’amélioration des conditions de son utilisation et son extension jusqu’à 2022.

Le ministre a noté que 70% des objectifs fixés par le programme “Taehil”, visant l’amélioration des conditions des demandeurs d’emploi, ont été réalisés, ainsi que 65% des objectifs ciblés par le programme de l’auto-entrepreneur.


Il a également fait part du lancement de la collaboration avec plusieurs agences pour la mise en oeuvre des programmes régionaux d’emploi et le lancement d’une dizaine d’expériences, qui visent l’emploi des jeunes, particulièrement dans le monde rural, ainsi que l’emploi international, considéré comme l’un des axes du plan gouvernemental.

M. Yatim a, aussi, souligné que le gouvernement a adopté un plan national d’emploi axé sur cinq directives concernant le soutien des opportunités de création de l’emploi, la compatibilité de l’enseignement et de la formation avec les demandes du marché de l’emploi, l’intensification des programmes actifs de l’emploi, le soutien de l’intermédiation, ainsi que l’amélioration des conditions de travail et le soutien de la dimension régionale pour l’emploi.

M. Yatim a ajouté que le gouvernement a adopté, conformément à la priorité de l’emploi dans le programme gouvernemental, une nouvelle approche en créant un comité ministériel pour l’emploi composé de 15 secteurs gouvernementaux, ayant abouti à la formation de cinq groupes de travail thématiques. Chaque groupe a organisé quatre réunions pour élaborer des mesures pratiques encadrant ces tendances, qui devront s’ériger en plan de mise en oeuvre du programme national sous forme d’actions spécifiques dans le temps et l’espace.